Évolution des niveaux de surveillance départementale

25.07.2012 à 06:00:00 |
©

La situation épidémiologique de la tuberculose bovine dans certains départements modifie leur niveau de surveillance selon l'échelle Sylvatub.

La plupart des départements sont de niveau 1, à risque modéré : sur la faune sauvage, seuls les cadavres suspects à l'examen initial de la venaison ou ceux collectés par SAGIR font l'objet d'une surveillance. Les niveaux 2 et 3 concernent les départements où des foyers sont ou ont été déclarés.

La Nièvre revient en niveau 1. En revanche, l'Ille-et-Vilaine, la Manche, le Doubs et la Marne passent en niveau 2, ce qui va permettre un renforcement de la surveillance, notamment sur les blaireaux.

La situation pour l'ensemble des départements est à consulter sur le site de la plateforme nationale d'épidémiosurveillance.

Stéphanie Padiolleau

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK