Etiquetage de l’origine de la viande dans les produits transformés : ça avance !

Nathalie Devos | 17.02.2015 à 11:26:29 |
© Anthony Le Breton

Le Parlement européen, en faveur de cet étiquetage, demande à la Commission de légiférer.

Le Parlement européen a adopté, le 11 février dernier, une résolution portant  sur l’indication du pays d’origine de la viande utilisée dans les aliments transformés. Elle vise à demander à la Commission européenne de faire une proposition législative et de répondre ainsi aux attentes de 90 % des consommateurs européens et des professionnels de la viande en termes d’identification de  l’origine des viandes ingrédients dans les plats préparés. Selon les eurodéputés, plus de  30 % du volume total de la viande dans les pays de l'Union européenne est transformé en ingrédients carnés pour des aliments préparés, le plus souvent sous forme de viande hachée. 

Pour le SNIV (le syndicat des entreprises françaises des viandes), après l’affaire du ‘horsegate’, en 2013, « il est impensable que l’Europe ne puisse pas imposer l’obligation d’étiquetage de l’origine sur la viande ingrédient dans les plats préparés».

Le Gouvernement soutient cette démarche. Un récent communiqué du Ministère de l’agriculture souligne par ailleurs que « l’indication de l’origine de la viande doit être appréhendée comme un dispositif de valorisation des produits européens et non comme un élément visant à déstabiliser le marché intérieur. Cet effort commun de vérité et de transparence doit, par ailleurs, permettre de sécuriser nos filières européennes ».

La Commission européenne, elle, pointe du doigt que cet étiquetage aurait un coût important, pouvant aller jusqu’à 25 % du prix de l’ingrédient, voire 50 %. Un coût contesté par l'association UFC Que Choisir dans une contre-expertise réalisée en 2013. 


Nathalie Devos
1 commentaire
avatar
renardrusé le 17-02-2015 à 12:22:00
ça avance mais pas à l'allure d'un cheval au galop , depuis 2013 et l'affaire des lasagnes à la viande de cheval !
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK