Etats généraux de l’alimentation : vers quel partage de la valeur ajoutée ?

Clarisse Burger | 10.10.2017 à 17:57:20 |
Distribution alimentation
© DR

Emmanuel Macron va se rendre demain à Rungis pour donner les premiers éléments des Etats généraux de l’alimentation portant sur la la valeur ajoutée des biens alimentaires et sa répartition entre les acteurs de la chaîne alimentaire.

Les premiers ateliers des Etats généraux de l’alimentation (EGA) ont, semble-t-il, bien avancés. Le président de la République fera demain mercredi, un point au marché de Rungis devant les acteurs des filières, à savoir les distributeurs, les agriculteurs les transformateurs. Il donnera les premiers éléments des ateliers nationaux des Etats généraux de l’alimentation portant sur la création de valeur et sa répartition entre les acteurs de la chaîne alimentaire.   Les objectifs donnés par le gouvernement sont au nombre de quatre : lancer la création de valeur (des biens alimentaires ) et la répartir équitablement, permettre aux agriculteurs de vivre dignement, répondre ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Clarisse Burger
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK