ESB : l’abattage systématique est remis en question

25.08.2010 à 06:00:00 |
©

La Commission européenne a publié, dans la Feuille de route n°2 pour les EST du 16 juillet 2010, les orientations prévues dans la surveillance de ces affections au cours des 5 années à venir.

Actuellement, lorsqu’un cas d’ESB est détecté, les bovins « nés dans le même troupeau que l’animal infecté, dans les 12 mois précédant ou suivant la naissance de ce dernier et qui ont pu consommer les mêmes aliments contaminés que lui », qui constituent la cohorte, sont mis à mort et totalement détruits. Seule l’Allemagne a demandé et obtenu une dérogation qui permet de suspendre la destruction de ces animaux « jusqu’au terme de leur vie productive ». Outre un allègement des tests de dépistage en vigueur dans les abattoirs, la Commission européenne propose de suspendre l’abattage et la destruction systématique des animaux de la cohorte, voire « d’autoriser leur abattage à des fins de consommation humaine, sous réserve qu’ils aient été soumis préalablement à leur entrée dans la chaîne alimentaire à un test de dépistage ayant donné des résultats négatifs ».

Stéphanie Padiolleau 
Télécharger la feuille de route

Pour plus d’informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1414 du 27/8/2010 en page 16

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...