Epizootie de dermatite nodulaire contagieuse (Lumpy skin disease) à Chypre

Stéphanie Padiolleau | 10.02.2015 à 18:01:32 |
© CVET

Plusieurs foyers de Lumpy skin disease sont enregistrés entre fin novembre 2014 et janvier 2015 à Chypre.

Les premiers foyers (six) se sont déclarés en novembre et décembre 2014 dans la péninsule au nord-est de l’ile. De nouveaux cas sont notés depuis mi-janvier à environ 50 km de cette zone, dans un secteur où se concentre près de la moitié du cheptel bovin chypriote. L’origine de cette seconde vague de foyers est inconnue et sans lien direct identifié avec la première vague. Il peut s’agir de l’introduction de vecteurs par le biais du vent ou dans des balles de fourrages ou de paille, de celle (non-autorisée) de bovins infectés, ou de déplacements humains, notamment d’ouvriers agricoles temporaires ayant préalablement travaillé en zone infectée.

Les mesures de lutte, avec un objectif d’éradication de la maladie, comportent des restrictions de mouvements d’animaux, l’abattage des individus malades et suspects, le nettoyage et la désinfection des bâtiments et contrôle des vecteurs, ainsi qu’une enquête épidémiologique. 

Stéphanie Padiolleau
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK