Enquête sur les Français et leur chat

Valentine Chamard | 31.07.2017 à 12:06:11 |
Chat et homme
© Neniya - iStock

Royal canin publie les résultats d’une étude sur les Français et leur chat, issue de l’analyse croisée de plusieurs enquêtes.

Royal Canin a réalisé la synthèse de plusieurs enquêtes* récentes pour identifier le profil des possesseurs de chats ainsi que la façon dont les Français prennent soin de leur compagnon sur des thèmes tels que l’adoption, la santé et l’alimentation.

Le profil du possesseur de chat en France
30% des foyers français partagent leur quotidien avec un ou plusieurs chats (moyenne de 1,61 chat par foyer). Si l’on prend également en compte ceux qui aimeraient en posséder un, la moitié des Français sont concernés. 41,2% des foyers avec 3 personnes ou plus possèdent un chat. Les propriétaires vivent principalement en milieu urbain (51% dans les villes de plus de 20 000 habitants) et habitent pour une majorité en maison (71%).

L’adoption d’un chat
La majorité des propriétaires indiquent que leur animal provient de proches, amis ou voisins (54,3%), tandis que 26,2% l’ont recueilli alors qu’il était perdu ou abandonné et que 8,4% l’ont adopté dans un refuge. 6,6% des propriétaires déclarent que leur chat est né dans le foyer, 2,2% qu’il est issu d’un élevage et 1,3% qu’il a été acquis auprès d’un vétérinaire. 41% des propriétaires de chats déclarent en avoir adopté un car ils ont toujours grandi avec un animal et 40% souhaitent bénéficier d'une compagnie quotidienne. Pour 27% d’entre eux, le chat est un membre à part entière de la famille, considérée incomplète sans lui. 

La santé du chat
92% des vétérinaires déclarent que leur espérance de vie a augmenté ces dernières années et atteint désormais 15 ans. Concernant les dépenses liées à la santé de l’animal, 53,3% des propriétaires de chats y consacrent un budget inférieur à 100 euros par an. 58% consultent leur vétérinaire au moins une fois par an. 68,2% des visites sont générées par un besoin en vaccination, pour effectuer la première visite du chat ou pour la visite de contrôle annuelle. 25,2% des possesseurs consultent car leur chat est malade, 21,8% pour acheter des produits antiparasitaires et 13,9% pour le stériliser.

La nutrition du chat
Selon les vétérinaires, les affections en lien avec une mauvaise alimentation les plus couramment diagnostiquées sont les troubles urinaires (44%) et le surpoids (35%). 99% d’entre eux déclarent qu’une alimentation adaptée contribuerait à prévenir les maladies les plus courantes. Pourtant, 64,2% des propriétaires ne suivent pas de recommandation particulière relative à l’alimentation de leur chat, ceux qui le font sont conseillés par leur vétérinaire (29,3%). Près de 3 possesseurs sur 4 dépensent en moyenne moins de 30€ par mois pour l'alimentation de leur chat.

* Sources : enquêtes Facco - Kantar TNS, 2016, auprès de 14 073 foyers, Ipsos, « Les Français et les chats », avril 2017, 1093 répondants, IPSOS, «  Segmentation of cats owners », Juin 2016, 612 répondants, Royal Canin, « Votre avis nous intéresse », Février 2017, 1400 répondants (vétérinaires et ASV)

 

Valentine Chamard
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK