Enquête sur le virus Schmallenberg

24.02.2012 à 06:00:00 |
©

Afin d’augmenter les connaissances sur le virus, la plate-forme nationale de surveillance épidémiologique a lancé une enquête rétrospective auprès des vétérinaires jusqu’au 15 mars 2012.

Il s’agit d’indiquer les éventuelles infections aiguës notées durant l’été et l’automne 2011.
Cette enquête vise les infections cliniques observées essentiellement chez les bovins, dont les symptômes ont été décrits par les Allemands l’été 2011 : hyperthermie, perte d’appétit, diarrhée sévère, chute de la production laitière. Les praticiens qui souhaitent participer doivent contacter la plate-forme nationale de surveillance épidémiologique.

En France, 152 foyers sont recensés au 16 février 2012, dont 3 chez des bovins. Le 21 février, le Royaume-Uni comptait 3 foyers de bovins et 55 d’ovins, la Belgique 143 foyers (dont 15 chez des bovins et 1 de chèvres), 668 en Allemagne (dont 31 bovins, 1 bison et 31 caprins). Le passage du virus est également confirmé au Luxembourg et en Italie.

Stéphanie Padiolleau

Pour plus d’informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1484 du 24 février 2012 en page 18

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK