Encéphalopathies spongiformes bovines

22.09.2008 à 10:00:00 |

Des chercheurs allemands ont mis en évidence les capacités de persistance dans le sol de la protéine infectieuse. D’après les résultats de leurs expériences, le prion est détecté dans des sols préalablement contaminés, même après plus de deux ans, sans perte de virulence. Les animaux se contaminent alors par voie orale. Ce serait l’une des causes permettant d’expliquer les résurgences de tremblante qui se produisent dans les fermes où des cas ont déjà été observés, mais sont supposés éradiqués par un renouvellement complet du troupeau, ou les suspicions de contaminations de voisinage.

S. Padiolleau

Extrait de La Semaine Vétérinaire 1327

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK