E. coli 0157 à l’origine de huit cas de syndrome hémolytique et urémique dans le Nord

23.06.2011 à 14:00:00 |
©

L’enquête menée par les autorités sanitaires a confirmé le lien épidémiologique entre la contamination de huit enfants souffrant de syndrome hémolytique et urémique, hospitalisés à Lille, et la consommation de steaks hachés de bœuf surgelés de la marque Steak Country commercialisés dans les enseignes LIDL. La bactérie en cause est une souche d’Escherichia coli productrice de Shiga-toxine O157. 

L’établissement qui a fabriqué ces steaks hachés surgelés est la société SEB (Société économique Bragarde), située à Saint-Dizier (Haute-Marne). Les lots de la journée du 11 mai 2011 sont en cause (ils portent le n° d’agrément FR 52 448 02 CE et ont une date limite de consommation fixée au 11 mai 2012). Plusieurs plate-formes de distribution auprès des enseignes LIDL sont concernées. 11 628 kg (82,7%) ont été livrés à celle de Steenvoorde (Nord), 1 728 kg (11,7 %) à Rungis (Val-de-Marne), 576 kg (3,9 %) à Ludres (Meurthe-et-Moselle), 240 kg (1,6 %) à Yffiniac (Côtes-d’Armor). Les départements concernés sont nombreux : 22, 25, 29, 35, 45, 51, 52, 54, 55, 56, 57, 58, 59, 60, 62, 70, 72, 75, 76, 77 et 78.

L’origine de la contamination de la viande n’est pas encore identifiée

Les autorités ont immédiatement demandé au fabricant de procéder au rappel des steaks hachés surgelés de cette journée de fabrication, ainsi que, par précaution, des lots fabriqués les 10 et 12 mai. Dans les lots incriminés, « il y a de la viande d’animaux abattus en France, en Allemagne, mais aussi en Belgique et aux Pays-Bas », a expliqué Guy Lamorlette, président-directeur général de la société SEB. Les enquêtes pour rechercher l’origine de la contamination des steaks par ces bactéries se poursuivent, précisent conjointement les ministères de l’Agriculture et de la Santé.

Nathalie Devos


Pour plus d’informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1456 du 24 juin 2011 en page 21

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK