Des motifs d’inquiétude chez les GDS

22.04.2013 à 06:00:00 |
©

Les Groupements de défense sanitaire ont exprimé leurs craintes et leurs espoirs face à la mise en place de la nouvelle gouvernance sanitaire lors de leur assemblée générale, le 10 avril 2013 à Paris.

L’assemblée générale de GDS France, la fédération nationale des groupements de défense sanitaire, constitue tous les ans l’occasion pour les GDS départementaux et régionaux de faire part de leurs sujets d’inquiétude à leur fédération autant qu’aux représentants du ministère et de la Direction générale de l’alimentation (DGAL).

Sur le plan sanitaire, la tuberculose demeure préoccupante. La nouvelle gouvernance sanitaire se met en place sur fond de restriction budgétaire de l'État, alors que les GDS régionaux sont en train de déposer leurs dossiers pour être reconnus comme organismes à vocation sanitaire.

Michel Combes, président de GDS France, manifeste son inquiétude face au désengagement financier du gouvernement en matière sanitaire, alors que de gros dossiers sont en chantier : dématérialisation des documents d'accompagnement des bovins, politiques sanitaires collectives (BVD, IBR, besnoitiose) associées à la certification des élevages (IBR) ou individuelle (bovin non IPI).

Stéphanie Padiolleau

Pour plus d’informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1536 du 19/04/2013 en page 16

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...