Démographie vétérinaire : les consultants itinérants

22.03.2011 à 06:00:00 |
©

L’activité de consultant itinérant semble connaître une phase de stabilisation de ses effectifs et de son extension géographique.

Même si elle continue d’attirer des vétérinaires qui choisissent ce mode d’exercice pour exercer exclusivement leur spécialité, elle se conçoit rarement sur une carrière entière. Pourtant, la demande des praticiens pour ce type de service « au sein de leur clinique » est bien réelle.

C’est dans les années 1980 que l’exercice itinérant se développe. Les premiers consultants itinérants sont des chirurgiens, qui interviennent dans les cliniques peu enclines à s’engager dans le lourd investissement que représentent la formation et le matériel chirurgical. Depuis, les spécialités exercées se sont diversifiées à l’ophtalmologie, l’endoscopie, l’échographie, le comportement, la médecine interne ou encore l’ostéopathie.

En 1996, les praticiens itinérants se regroupent et créent l’Association française vétérinaire pour l’activité itinérante (Afvai), première base de données fiables relatives au nombre de confrères concernés en France. L’effectif passe de 12 adhérents en 1996 à 22 en 2001, 34 en 2004, et 27 en 2010. Tous les itinérants n’étant pas membres de l’association, leur nombre réel est cependant sous-estimé. Une approximation peut toutefois être établie grâce à l’Annuaire Roy, qui répertorie 44 itinérants en 2011, sachant que ces données sont issues des déclarations des vétérinaires et sous réserve d’une correspondance exacte avec la définition ordinale. Quoi qu’il en soit, l’effectif se maintient et semble avoir atteint un palier. La relève est pourtant assurée, mais elle ne fait que compenser la “sédentarisation” de certains après quelques années d’itinérance.

Céline Carles


Pour plus d’informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1442 du 18 mars 2011 en pages 28 à 31

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK