Découverte d’un nouveau macrolide

05.09.2013 à 06:00:00 |
©

Il est rare de découvrir un nouvel antibiotique naturel. C’est pourtant ce qu’a réalisé une équipe* de l’université de San Diego et du Scripps, l’institut océanographique américain, dans les sédiments marins raclés au large de Santa Barbara (Californie).

Baptisé anthracimycine (C25 H32 O4) en raison de son activité sur la bactérie Bacillus anthracis, il s’agirait d’un antibiotique de la famille des macrolides (clarithromycine, azithromycine). Sa chlorination donne un dérivé dichloré qui possède une activité non seulement contre les bactéries Gram positif, comme l’agent de l’anthrax et les staphylocoques dorés résistants à la méthicilline, mais également contre certaines bactéries Gram négatif. Sa principale particularité réside dans sa structure, unique en son genre.

Cette molécule serait proche de la famille des kétolides, comme la télithromycine, indiquée chez l’homme dans certaines affections respiratoires (pneumonies communautaires, exacerbations aiguës de bronchites chroniques ou sinusites aiguës dont l’agent est résistant aux ß-lactamines, angines à Streptococcus pyogenes). Mais son usage est controversé en raison d’importants effets secondaires (troubles visuels, perte de connaissance). Reste à voir quel emploi sera proposé pour le nouveau macrolide.

Stéphanie Padiolleau

* Jang K.H. et coll. : « Anthracimycin, a potent anthrax antibiotic from a marine-derived actinomycete ». Angew. Chem., 2013, 52 (30) : 7822–7824. doi:10.1002/anie.201302749.

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK