Compte entrepreneur-investisseur : un moyen d’investir et de différer l’impôt

Clarisse Burger | 26.09.2016 à 15:48:37 |
Laboratoire start-up innovante
© DR

Un compte entrepreneur-investisseur pourrait être mis en place d’ici fin 2016 par le gouvernement, pour investir dans de jeunes et petites entreprises, sans alourdir l’imposition.

Les chefs d’entreprise qui cèderont leur propre structure, pourront bientôt réinvestir le montant gagné par leur cession dans de jeunes sociétés innovantes ou a priori dans des TPE, s’ils le souhaitent. L’idée est d’investir sans subir une trop lourde imposition des plus-values de la revente d’une entreprise et/ou de rééquilibrer les charges chaque année.

Ces chefs d’entreprise pourront ainsi bénéficier d’une fiscalité allégée : avec l’aide d’un nouveau dispositif fiscal, le compte entrepreneur-investisseur (CEI). Selon la secrétaire d’Etat chargée du numérique et de l’innovation, Axelle Lemaire (interviewée ce mois-ci dans le quotidien Les Echos sur le sujet), ce futur CEI - devrait voir le jour d’ici la fin de l’année. La somme placée sur le CEI et réinvestie dans les deux ans permettrait ainsi un report d’imposition pour le chef d’entreprise. Ce dispositif figurera dans le projet de loi de finances 2017.

Clarisse Burger
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK