Choix des amortisseurs chez le cheval

25.08.2008 à 10:00:00 |

Les amortisseurs, souvent utilisés par les cavaliers, sont un importantsujet de préoccupation évoqué lors de l' (Icel) qui s'est tenue à Cabourg du 16 au 19 juin 2008. Une étude de l’équipe autrichienne a évalué lesforces et la distribution des différents types de pads. L’hypothèse dedépart est, bien entendu, qu’ils amortissent les pics de pression reçussur le dos du cheval et diminuent la transpiration.

« Ils doiventaussi permettre une bonne connexion entre le cheval et l’homme, et unebonne distribution des forces du cavalier au cheval » , a expliquéRebecca Zsoldos (université de Vienne, Autriche). Quatre pads ont étéétudiés (avec gel, en cuir, en fourrure, en mousse) à l’aide decapteurs destinés à étudier les pressions. Pour la compétition, le paden fourrure serait le plus adéquat.
Toutefois, pour Florian Buchner(université de Vienne, Autriche), les amortisseurs doivent être choisisindividuellement, selon le cheval, car si une amélioration estconstatée chez certains chevaux, chez d’autres l’inverse se produit. Ilnote aussi que les problèmes liés aux selles sont souvent dus à leurmauvais positionnement. En outre, une selle trop large sera en positionabaissée, ce qui augmente le nombre de points qui supportent unepression élevée.

M. Neveux

Extrait de La Semaine Vétérinaire 1323

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK