Bruxelles propose de réautoriser les farines animales pour les non-ruminants

28.08.2010 à 06:00:00 |
©

Rebaptisées PAT, pour protéines animales transformées, les farines animales, accusées d’avoir propagé l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) dans les années 1990, pourraient de nouveau figurer au menu des porcs, des volailles et des poissons*.

C’est du moins ce que propose Bruxelles dans sa Feuille de route n° 2 pour les EST, publiée le 16 juillet 2010. « Étant donné que le risque de transmission de l’ESB entre non-ruminants est très improbable, il serait envisageable de lever l’interdiction d’utiliser des PAT issues de non-ruminants dans l’alimentation de ces derniers, sans toutefois lever l’interdiction existante du recyclage intraspécifique : par exemple, la farine de viande et d’os (FVO) de volaille serait réservée exclusivement à l’alimentation des porcs et vice versa », indique la Commission.
Bruxelles précise qu’« une telle réautorisation n’est acceptable que s’il existe des techniques d’analyse validées qui permettent de déterminer l’espèce d’origine des PAT. De surcroît, étant donné que toute méthode de contrôle a ses limites, la canalisation/traçabilité correcte des PAT issues de différentes espèces sera un élément important dans tout réexamen des dispositions actuelles relatives à l’interdiction totale des farines animales dans l’alimentation des animaux ».
La Commission ajoute toutefois que « la réintroduction des PAT dans les aliments pour non-ruminants permettrait à l’Union européenne de réduire la dépendance à d’autres sources de protéines ».

Nathalie Devos

Télécharger la feuille de route

* En France, les farines de viande et d’os (FVO) ont été interdites chez ces espèces par décision gouvernementale en novembre 2000 (en décembre en Europe). Les farines de viande dans l’alimentation des bovins ont, elles, été interdites dans l’Hexagone en 1990, interdiction étendue aux ovins et aux caprins en 1994 (ainsi que dans toute l’Europe).

Pour plus d’informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1414 du 27/8/2010 en page 16

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...