Bonnes pratiques lors de l'évaluation comportementale

14.01.2009 à 10:00:00 |

Trois recommandations essentielles peuvent être données, dans un souci de protection du vétérinaire lors d'une évaluation comportementale:
- indépendance : éviter d’évaluer dans le cadre de sa propre clientèle (respect de l’objectivité, de l’impartialité et de l’indépendance) ;
- compétence : via la justification de la participation à des formations sur l’évaluation ou par tout autre moyen (diplôme de vétérinaire comportementaliste entre autres, etc.) ;
- respect des procédures : garder tous les éléments ayant contribué à l’évaluation (pour pouvoir prouver l’absence de faute en cas de problème ultérieur).

M Neveux

Extrait de La Semaine Vétérinaire 1341

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK