Bonnes pratiques d’hygiène des cires à usage apicole

17/07/2017 | Le Point Vétérinaire.fr
abeilles-alvéoles
© darios44 - iStock
Une thèse vétérinaire s'est penchée sur les cires à usage apicole. Des recommandations pour améliorer la qualité des cires ont été proposées.

L’ITSAP-institut de l’abeille a publié un état des lieux relatif aux cires à usage apicole, basé sur l’étude réalisée par Agnès Schryve, dans le cadre de sa thèse vétérinaire (2016, Vetagrosup).

Plusieurs points à risque on pu être relevés :

-approvisionnement : le contrôle qualité aux frontières concerne uniquement les risque biologiques (bactéries, parasites) et pas chimiques,

-défaut d’agrément sanitaire pour une majorité de ciriers, alors qu’il est obligatoire,

-défaut d’analyses des cires, pour évaluer les résidus de médicaments vétérinaires et de produits phytosanitaires.

Afin d’améliorer les bonnes pratiques, des actions communes à l’ensemble des acteurs de la filière devraient être mise en place. Elles devraient être centrées sur :

-la maîtrise de la qualité de la cire : traçabilité, matériel adapté, recyclage, etc,

-l’évaluation de la contamination des cires utilisées en France,

-la mise à disposition d’outils pour la filière apicole : élaboration d’un guide de bonnes pratiques d’hygiène de référence pour les ciriers, méthodes d’analyse multi-résidus de pesticides et d’acaricides,

-la définition de seuils en résidus chimiques, particulièrement pour la production biologique,

-le développement de la recherche sur la cire d’abeilles : étude de l’impact de la qualité de la cire sur la santé de l’abeille et de l’homme, sur le bâtissage des abeilles et la ponte de la reine, sur le transfert de contaminants au miel.

Pour rappel, la cire est produite par les ouvrières de la colonie. On distingue la cire d’opercule qui ferme les alvéoles à miel et couvain, et la cire de cadres constituant les rayons des cadres de bois.

La majorité des apiculteurs utilise des feuilles de cire gaufrée, qu’ils peuvent acheter auprès de ciriers. L’objectif est de conserver le miel normalement consommé par les abeilles pour fabriquer des rayons de cire (4 à 10kg de miel pour 1 kg de cire).

La cire n’étant pas un denrée alimentaire, aucun seuil relatif à d’éventuels contaminants n’a été défini. Par contre, la cire étant un sous-produit apicole de catégorie 3, potentiel agent de dissémination de la loque américaine, sa transformation nécessite un agrément sanitaire.

Tanit Halfon

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

L'infographie du mois

Boutique

Parce que l’échographie se démocratise et n’est plus réservée qu’au seul vétérinaire spécialiste, Hélène Kolb, Isabelle Testault, avec la collaboration de Delphine Rault et de Laure Gatel pour les chapitres ayant trait à l’appareil reproducteur, nous font partager dans cet ouvrage toute leur expertise en échographie abdominale du chien et du chat. L’aspect échographique normal et pathologique de chaque organe est décrit dans cet atlas de référence comprenant plus de 600 images.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...