Bilan et prospectives pour l’Ordre des vétérinaires

Pierre Dufour | 11.01.2018 à 14:50:21 |
Jacques Guérin, président du Conseil national de l’Ordre des vétérinaires
© Fréderic Decante

Ce 9 janvier, Jacques Guérin, président du Conseil national de l’Ordre des vétérinaires, a présenté ses vœux pour l’année 2018.

Jacques Guérin a commencé son discours de début d’année par un bilan de l’activité de l’Ordre en 2017, avec ses « 189 conseillers et 32 collaborateurs, 51 440 courriers envoyés et reçus, 140 000 courriels envoyés et reçus, 500 signalements reçus, 50 dossiers d’aides sociales traités, 107 affaires disciplinaires jugées au niveau régional et 50 en chambre nationale, 100 jours de session de conseil, et, pour le Conseil national, 90 réunions internes et 190 externes ». Comme le montrent ces chiffres, une année chargée, donc. 

La réforme de l’Ordre 
2017 a été l’année d’une réforme majeure de l’Ordre et du changement de son équipe, qu’il a su mener grâce à « la pleine mobilisation de ses capacités fonctionnelles et opérationnelles ». Et Jacques Guérin de le souligner, lors de ses vœux du 9 janvier : « Je veux vous rassurer, la maison tient bon. » Les objectifs principaux de cette réforme étaient multiples. Il s’agissait, tout d’abord, de mieux dissocier les fonctions administrative et disciplinaire, l’Ordre remplissant cinq missions distinctes : administrative, réglementaire, disciplinaire, de représentation et sociale. Étaient également à l’ordre du jour l’adoption d’un règlement intérieur et l’introduction dans la loi de la possibilité pour l’Ordre de participer à toute action liée à l’amélioration de la santé publique ou du bien-être animal, et, enfin, la promotion de la résolution amiable des différends.

L’action ordinale en quelques exemples 
Après les élections du 30 mai 2017, 12 conseils régionaux ont été constitués et six ont fusionné deux et parfois trois anciennes régions, ce qui a demandé de nombreux efforts, même s’« il est évidemment trop tôt pour faire un bilan ».

Retrouvez l'intégralité de cet article en pages 10-11 de La Semaine Vétérinaire n° 1746

Pierre Dufour
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK