05/08/2013 | Le Point Vétérinaire.fr

©

Virus de Schmallenberg

Bilan de la surveillance clinique au 4 juillet 2013

Depuis septembre 2012, le réseau des Groupements de défense sanitaire (GDS) et la plateforme nationale d’épidémiosurveillance coordonnent la surveillance des formes congénitales dues au virus de Schmallenberg.

1723 élevages ont été confirmés atteints entre le 1er septembre 2012 et le 4 juillet 2013. Les cas sont enregistrés essentiellement de fin septembre à début janvier pour les ovins, de fin novembre à fin mars pour les bovins et de manière plus étalée pour les chèvres. Depuis fin mars, les déclarations sont sporadiques dans toutes les espèces.

Plus de 90 % des élevages atteints sont en zone 2, dans laquelle les départements ont été peu exposés au virus en 2011, ou ne l’ont pas été. Le traitement des données est disponible sur le site de la plateforme.

Stéphanie Padiolleau

Télécharger le traitement 8 du 4/7/2013

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité