Bien conseiller les propriétairesde NAC

24.10.2012 à 06:00:00 |
©

L’expertise du praticien est nécessaire pour accompagner le choix des futurs propriétaires de nouveaux animaux de compagnie (NAC), en particulier les néophytes.

L’avis du vétérinaire est trop souvent peu considéré dans la décision d’acquisition d’un nouvel animal de compagnie. Or l’accompagnement et les conseils du praticien (sensibilisation en salle d’attente, responsabilisation des propriétaires une fois le NAC acquis, etc.) sont nécessaires.

Le choix raisonné d’un animal de compagnie résulte de l’équilibre entre 3 types d’investissement : économique, pragmatique et émotionnel. Négliger l’un d’entre eux peut avoir de lourdes conséquences pour l’animal comme pour le maître.

Le budget lié à l’animal comprend le prix d’achat, les conditions d’entretien et les frais vétérinaires. Si les petits mammifères et les reptiles courants sont vendus à prix raisonnable, les espèces exotiques sont souvent plus coûteuses (perroquets, reptiles rares). Les futurs propriétaires doivent considérer au préalable les conditions environnementales (cage de transport, cage de vie, gamelles, cachettes, jeux, sources de chaleur pour reptile, etc.).

Olivier Pouyol

Pour plus d’informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1512 du 19 octobre 2012 en pages 38 et 39

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK