Bien assurer sa clinique

16.05.2012 à 06:00:00 |
©

L’assurance d’une structure vétérinaire concerne l’équipe et le matériel. Il ne faut pas hésiter à réviser les contrats et les garanties selon l’activité.

Assurer son activité doit être un acte réfléchi, car les pièges ne manquent pas. À l’exception de la responsabilité civile professionnelle, rien, dans les textes, n’impose d’avoir un contrat d’assurance. Cependant, en cas de dommages (incendie, vol, incapacité, etc.), il est impossible de se relancer sans assurance.
Avant de souscrire un contrat auprès d’un assureur, il convient de déterminer les risques auxquels la clinique est exposée, puis d’évaluer, pour chacun d’entre eux, les conséquences possibles (matérielles, humaines, pécuniaires). Des mesures de prévention sont ensuite à prendre afin de limiter les effets et le coût d'un sinistre (sécuriser les moyens d'accès, renforcer les dispositifs de sécurité, former le personnel, etc.). Une fois ces points réglés, il est plus aisé de choisir son assurance et de discuter des garanties et des tarifs avec son courtier. Une négociation est à mener lors de la souscription du ou des contrats, mais également de façon régulière tout au long de la vie de la clinique. Globalement, trois grandes familles méritent d’être couvertes : les dommages que peut subir la clinique, ceux que l’entreprise peut causer à des tiers et enfin les risques qui concernent le dirigeant.

Françoise Sigot

Pour plus d’informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1496 du 18 mai 2012 en pages 40 et 41

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK