Avec le triclabendazole, l’indication douve s’ajoute à la moxidectine

03.12.2009 à 08:00:00 |
©

La fasciolose est une parasitose fréquente chez les ovins élevés dans des zones géographiques favorables à l’hôte intermédiaire, la limnée, et souvent détectée lors de l’inspection du foie à l’abattoir.

Pour lutter contre cette maladie, Fort Dodge élargit sa gamme Cydectine ® avec une nouvelle formulation par voie orale pour ovins qui combine son endectocide, la moxidectine, à un douvicide, le triclabendazole. L’effet rémanent sur les strongles, caractéristique de la moxidectine, est maintenu, associé à un effet flash sur Fasciola hepatica. Le triclabendazole est actif sur les douves adultes, mais aussi sur les stades immatures, dès la première semaine de développement après l’ingestion des métacercaires, avec une efficacité supérieure à 90 % sur les stades immatures précoces et 99 % sur les stades tardifs et les adultes.
L’excrétion d’oeufs de strongles n’est plus détectée dans les fèces dès vingt et un jours après l’administration, et dure le temps de la rémanence, soit au moins trente-cinq jours. Il en est de même pour les douves, dont l’excrétion cesse le temps du développement de nouvelles formes adultes.
L’association de la moxidectine et du triclabendazole en un seul produit permet de traiter les infestations mixtes sans interaction ou risque de résistance croisée entre ces molécules, dont les cibles et les mécanismes d’action diffèrent. Deux traitements sont conseillés, l’un à l’automne, l’autre au printemps, lors de la mise à l’herbe. Cydectine® Triclamox®, proposé en flacons de 1 l, 2,5 l et 5 l, s’administre à une dose unique de 1 mg de moxidectine et 50 mg de triclabendazole, soit 1 ml de solution buvable pour 5 kg. L’emploi est contreindiqué chez les brebis laitières en production et durant les deux mois avant la mise bas, du fait de l’absence de LMR dans le lait. Le temps d’attente dans la viande est de trente et un jours.

Stéphanie Padiolleau

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK