Avec le méloxicam et la médétomidine, Axience pratique l’analgésie multimodale

22.05.2009 à 10:00:00 |

Depuis avril 2009, Axience a enrichi sa gamme de deux analgésiques :Dormilan®, une solution injectable à 1 mg/ml de médétomidine (chlorhydrate), et Loxicom®, à base de méloxicam. En outre, le laboratoire commercialise, depuis la fin 2007, des comprimés d’un autre anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS), le carprofène (générique deRimadyl®) et, depuis quelques mois, une solution injectable à 50 mg/ml de carprofène.

Dormilan® ne présente pas de caractéristiques techniques vraiment différentes de Domitor®, ou surtout des trois autres génériques déjà sur le marché (Dorbene® Vet, Médetor® et Sedator®). Elle est présentée en flacons de 10 ml. Axience ne commercialise pas, pour le moment, une solution d’atipamézole pour faciliter le réveil (ce qui antagonise aussi l’effetanalgésique).
Loxicom®, à base de méloxicam, affiche quelques présentations supplémentaires un peu plus originales par rapport aux trois autres génériques de la gamme Metacam® (Flexicam®, Meloxidyl® et Meloxivet®).

Le premier générique de méloxicam injectable pour chiens et chats

La gamme se décline en effet en trois formulations: une solution injectable à 5 mg/ml pour chiens et chats (présentée en flacon de 20 ml), une suspension orale à 0,5 mg/ml pour petits chiens (dans un flacon de 15 ml) et la suspension orale à 1,5 mg/ml dans les trois conditionnements habituels (trois flacons de 10, 32 ou100 ml avec deux seringues doseuses pour petit et grand chiens). Axience devient ainsi le premier industriel à commercialiser un générique de la solution Metacam® injectable pour chiens et chats et le seul à proposer une suspension orale à 0,5 mg/ml pour chiens de petite taille (ou pour des traitements courts, de moins d’une semaine, chez des chiens pesant jusqu’à 15 ou 20 kg). A ce même dosage (0,5 mg/ml), la suspension orale princeps Metacam® de Boehringer Ingelheim est destinée aux chats et non aux chiens. Dans les catalogues des centrales, les tarifs de ces nouveaux génériques restent, pour le moment, inférieurs à ceux des princeps et des autres génériques.

E Vandaele

Extrait de La Semaine Vétérinaire 1360

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...