06/06/2011 | Le Point Vétérinaire.fr

©

Gestion

Astreignez-vous au devoir d’inventaire

Pour tenir correctement sa comptabilité, gérer sa trésorerie, sa fiscalité (la valeur du stock entre dans la détermination de l’impôt sur les sociétés) ainsi que ses approvisionnements, il est fondamental de mesurer, en termes de quantité et de valeur, le stock de son entreprise.

1. Qu’est-ce qu’un inventaire ?

L’opération consiste à répertorier toutes les marchandises existantes dans l’entreprise : les médicaments, les aliments et les produits diététiques, le petit matériel (bistouri, bandes, etc.), les matières premières éventuelles, etc. En résumé, tous les biens destinés à être vendus en l’état ou après transformation, et dont la commercialisation génère un bénéfice d’exploitation. Attention, les produits détenus dans d’autres lieux (cabinets annexes, par exemple) font aussi partie du stock. Il importe également de ne pas en soustraire des éléments que vous considéreriez comme négligeables (l’inventaire doit être exhaustif), ainsi que des en-cours (par exemple, une commande payée mais pas encore livrée) car, juridiquement, l’entreprise en est propriétaire. Cela revêt aussi une importance au niveau de la comptabilité, puisque cette commande doit être passée en charge dans le bilan.
En cas de contrôle, le vétérinaire doit être en mesure d’attester l’origine des produits présents dans le stock. Par conséquent, toutes les traces d’entrée et de sortie, ainsi que les inventaires, sont à conserver. Les pièces justificatives doivent être gardées pendant les dix ans qui suivent l’exercice auquel se rapporte l’inventaire. La valeur du stock ne peut pas faire l’objet d’une estimation forfaitaire. Sa valorisation se calcule à partir du prix de revient des marchandises hors taxes, c’est-à-dire de leur prix d’achat majoré des frais accessoires (transport, douane).

2. Quand faut-il réaliser l’inventaire ?

Ce n’est pas une question de date, mais de périodicité. Le Code de commerce (article L.123-12) impose aux entreprises de « contrôler par inventaire, au moins une fois tous les douze mois, l’existence et la valeur des éléments actifs et passifs du patrimoine de l’entreprise ». Cette opération est obligatoire pour les sociétés commerciales, d’exercice libéral, civiles professionnelles, etc., soumises à l’impôt sur les sociétés (« toute personne physique ou morale ayant la qualité de commerçant », précise le Code de commerce). Bien entendu, on ne saurait trop recommander à toutes les structures vétérinaires d’y recourir, au moins une fois par an, pour faire le point sur les achats et les ventes. L’inventaire doit normalement être effectué à la date de clôture de l’exercice comptable annuel (en général, le dernier jour ou quelques jours avant).


3. Quel est l’intérêt de l’inventaire ?


L’inventaire permet de calculer la valeur du stock. Or, celle-ci entre dans la détermination de l’actif de l’entreprise, donc de ses bénéfices s’il y en a, sur lesquels sont calculés ses impôts. Outre l’obligation légale, la réalisation de l’inventaire permet aussi d’affiner la gestion des stocks, qui a un impact direct sur la marge et les bénéfices.

Nicolas Fontenelle

Pour en savoir plus, lire La Semaine Vétérinaire n° 1453 en pages 42-43

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Identifiez-vous pour réagir Vous n'avez pas de compte ?
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité