Assemblées de l’UEVP et de la FVE à Bâle

26.06.2010 à 06:00:00 |
©

La féminisation – un phénomène largement répandu au sein de la profession dans toute l’Europe – est plutôt la conséquence d’un désintérêt grandissant des hommes que d’une croissance d’intérêt des femmes, selon Muriel Surdez, professeur en sociologie à l’université de Fribourg.

Lors de l’assemblée générale de l’Union européenne des vétérinaires praticiens (UEVP), le 9 juin 2010 à Bâle (Suisse), elle présentait les résultats d’une étude sur ce sujet réalisée à la demande de la Société vétérinaire suisse.

De nombreux autres thèmes ont été développés, tels que le bien-être animal, le vétérinaire « reconnu » (acknowledged veterinarian) ou encore l’apport des vétérinaires à la santé publique. Les autres sujets abordés ont concerné le plan stratégique de la Fédération vétérinaire européenne (FVE), les médicaments, la santé publique et la structure des organisations professionnelles.

Karin de Lange
Pour plus d’informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1411 du 25/6/2010 en pages 17 et 18

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK