Amélioration des conditions et réduction du temps de transport

07.01.2013 à 06:00:00 |
©

« Par 555 voix contre 56 et 34 abstentions, les eurodéputés ont adopté, le 12 décembre 2012, une résolution réclamant de meilleures conditions de transport pour les animaux et des sanctions plus strictes à l'encontre des contrevenants », révèle l’Œuvre d’assistance aux bêtes d’abattoirs (OABA) dans un communiqué de presse de décembre dernier.

« De plus en plus d'animaux sont transportés dans l'Union européenne (UE) dans des conditions qui restent précaires », a déploré le Parlement européen. La problématique est en effet croissante. En témoigne la forte hausse, entre 2005 et 2009, du nombre d’animaux transportés au niveau de l’UE : une hausse de 70 % dans le cas des porcs, par exemple. Or un tiers de ces voyages ont duré huit heures ou plus, ce qui majore la problématique de la maltraitance animale. Le message est pourtant martelé depuis longtemps : une uniformisation des mesures et de leur application entre les États membres est essentielle.

Ainsi, les eurodéputés mettent en exergue la nécessité de mener davantage d'inspections sur le terrain et l’harmonisation de sanctions nationales et dissuasives à l'encontre des contrevenants. La réduction à huit heures du temps de transport des animaux vers l'abattoir est un souhait réaffirmé. « Les eurodéputés relèvent cependant qu’une telle mesure serait insuffisante pour améliorer le bien-être des animaux qui, souvent, dépend davantage d'équipements adéquats dans le véhicule (notamment plus d'espace pour les animaux et un approvisionnement en eau) et des bonnes pratiques des professionnels », reconnaît l’OABA.

Pour éviter le transport inutile d'animaux sur de longues distances, il faudra aussi juguler le déclin des petits abattoirs locaux et promouvoir les chaînes d'approvisionnement courtes.

Marine Neveux

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK