Adapter la surveillance de la FCO au risque

28.03.2011 à 06:00:00 |
©

L’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a publié fin février 2011 son rapport* sur les zones présentant un risque accru de circulation virale de la FCO en 2011.

L’évaluation s’est notamment fondée sur les résultats de la surveillance active : prélèvements sur des animaux sentinelles et typage en cas de résultat positif. Ces renseignements rendent compte de l’identification du génome viral BTV-1 dans le quart nord-est de la France et au sud-ouest du Massif Central (Allier, Aube, Loire, Bas-Rhin), ainsi que dans les Alpes-Maritimes. Le génome du BTV-8 a été identifié entre juin et décembre 2010 en Bretagne, en Vendée, dans la région du Massif Central et au nord d’une ligne qui va de la Seine-Maritime au Jura.
Selon le mode d’estimation, 39 à 55 départements présenteraient davantage de risques de retour d’une circulation virale.

Stéphanie Padiolleau

* Télécharger le rapport de l’Anses

Pour plus d'informations, voir La Semaine Vétérinaire n° 1443 du 25 mars 2001 en page 16

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK