20/07/2012 | Le Point Vétérinaire.fr

©

Colloque

Actualités sur la rhodococcose équine

Salle comble pour le colloque Hippolia-Anses qui s'est tenu le 12 juillet 2012 à Dozulé, dans le Calvados. Le sujet de la rhodococcose était porteur et d'autant plus d'actualité que ce rendez-vous concordait avec le workshop mondial qui a lieu tous les 4 ans. Une concordance de dates qui a permis de bénéficier des meilleurs spécialistes, comme l'a rappelé notre consœur Claire Laugier, directrice du laboratoire de pathologie équine de l'Anses.

« La distribution et les signes cliniques des affections à R. equi ont changé », a expliqué notre confrère Des Leadon (Irish equine centre, Irlande), en introduction de la journée, soulignant la pertinence de s'interroger sur l'état des connaissances actuelles. « Cette maladie peut être omise dans les stades précoces, or c'est une maladie qui, chaque année, est responsable d'une perte de productivité dans plusieurs élevages, et de conséquences financières ». La stratégie de gestion est donc essentielle.

N.D. Cohen (États-Unis) a rappelé le consensus sur la rhodococcose qui s'est dégagé aux États-Unis en 2011*. Ces recommandations sont fondées sur la médecine factuelle.

Notre consœur Jackie Tapprest a présenté les résultats d'une enquête menée en Basse-Normandie sur R. equi. Plusieurs facteurs de risques prépondérants ressortent de cette étude : la taille de l'élevage, l'effet densité, le fort pourcentage de naissance de mai à juin, la climatologie, ou encore la poussière.

Comme l'a rappelé Steeve Giguère (Canada), la culture bactériologique de R. equi ou l'amplification de vapA par PCR d'un échantillon trachéal provenant d'un poulain avec :
- des signes cliniques de maladie des voies respiratoires inférieures,
- une preuve cytologique d'inflammation suppurative des voies respiratoires,
- une évidence de bronchopneumonie (radio ou écho)
permet d'établir un diagnostic définitif d'infection à R. equi.

En outre, R. equi peut provoquer des maladies autres que pulmonaires.

Diagnostic, examens complémentaires, traitement dans le contexte d'une antibiothérapie raisonnée ont aussi été débattus lors de ce colloque.
Les travaux de recherche sur la vaccination apportent également des voies d'étude particulièrement intéressantes, même si la stratégie vaccinale reste compliquée par la nature intracellulaire de la bactérie.

Marine Neveux

* Voir La Semaine Vétérinaire n° 1480 du 27 janvier 2012 en page 54 (« Traitement de la rhodococcose chez le poulain ») et n° 1481 du 3 février 2012 en page 50 (« Contrôle et prévention de la rhodococcose chez le poulain »)

De gauche à droite sur la photo : Jackie Tapprest (Anses Dozulé), N.D. Cohen (États-Unis), Julien Cauchard (Anses Dozulé), José Vasquez Bolland (Université d’Edimbourg), Des Leadon (Irish equine Center, Irlande), Pierre-Hugues Pitel (Laboratoire Frank Duncombe, Calvados), Steeve Giguère (Canada), Claire Scicluna (Oise), Bénédicte Ferry (IFCE), Monika Venner (Allemagne).

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité