L’impact économique de la prime à l’embauche sur sa masse salariale

Jacques Nadel | 23.03.2017 à 10:23:34 |
Dessin Emmanuel Thébaud
© Emmanuel Thébaud

Le dispositif embauche PME reconduit jusqu’au 30 juin 2017 peut être bénéfique pour sa structure, à condition de bien évaluer l’incidence financière sur son budget. Le point avec Emmanuel Delaubert, expert-comptable du cabinet Lecoeur, Leduc et associés.

Le dispositif d’aide à l’embauche se terminait initialement fin 2016, mais les pouvoirs publics ont décidé de le reconduire jusqu’au 30 juin 2017. Il reste donc encore quelques mois pour en bénéficier.
Cette mesure pouvant être combinée à d’autres dispositifs de baisse du coût du travail, c’est l’occasion de faire le point sur les possibilités d’aide à l’embauche qui s’offrent aux petites structures vétérinaires.
Ce dispositif temporaire destiné à encourager l’embauche dans les petites et moyennes entreprises (PME) de moins de 250 salariés, lancé début 2016, est une aide de 4 000 € maximum versée sur deux ans à ces petites structures privées qui embauchent en contrat à durée indéterminée (CDI) ou déterminée (CDD) de plus de 6 mois un salarié payé jusqu’à 1,3 fois le Smic, soit 23 092 € bruts annuels pour une durée hebdomadaire de 35 heures en 2017.

Retrouvez l'intégralité de cet article en pages 46-47 de La Semaine Vétérinaire n° 1712.

Jacques Nadel
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK