Un nouveau type de consultation : les visites de « pré-achat »

Julie Brackman | 09.02.2017 à 10:38:58 |
Un vétérinaire donnant des conseils aux futurs acquéreurs d'animaux de compagnie pour les aider à faire le bon choix
© Laflor - Istock

Une association britannique de protection animale milite pour que les vétérinaires développent des consultations de conseils pour orienter au mieux les futurs acquéreurs d’animaux.

Le People’s Dispensary for Sick Animals (PDSA), association caritative britannique, a mis en place en 2016 une campagne encourageant les vétérinaires à développer une consultation pour conseiller les futurs propriétaires quant au choix de leur animal de compagnie, avant-même l’acquisition de celui-ci. Elle s’appuie sur une étude réalisée sur une base de 4 250 animaux, qui montre l’inadéquation fréquente entre le choix de l’animal et son environnement futur, et ce en partie à cause du manque d’information des maîtres. D’où l’idée de développer et promouvoir une consultation « pré-acquisition » pour conseiller les futurs propriétaires. L’objectif n’est pas de leur délivrer ou non une autorisation, mais bien de les informer sur divers points afin que leur décision soit la plus raisonnable possible (« le bon animal dans la bonne maison ») et que les personnes soient conscientes de l’impact que ce nouveau compagnon aura sur leur vie. La PDSA a développé un support de formation pour les vétérinaires.

Retrouvez l’intégralité de cet article en page 21 dans La Semaine Vétérinaire 1706 du 10/02/2017.

Julie Brackman
2 commentaires
avatar
pimprennelle62 le 09-02-2017 à 20:15:29
Une formation existe à ce sujet en France : Niveau élevage et acquisition, pour effectuer de façon pertinente les entretiens pré-acquisition. Se renseigner auprès de la Conduite Accompagnée du Chien, méthode complète sur l'éducation et le comportement canin.
avatar
Guillaume Collignon, Vétérinaire le 15-02-2017 à 08:19:19
Le principal frein reste à mon avis la non-concordance entre la "rationalité" de l'achat du "bon chiot dans la bonne famille" et le caractère impulsif inhérent à l'acquisition d'un chiot qui fait craquer les coeurs...
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...