La gestion salariale en 2017 : mode d’emploi

Serge Trouillet | 09.02.2017 à 10:16:09 |
Dessin d'Emmanuel Thebaud
© Emmanuel Thebaud

La gestion salariale devient de plus en plus complexe. Et 2017 apporte son lot de nouveaux dispositifs obligatoires : déclaration sociale nominative, bulletin de paie dématérialisé, compte personnel d’activité, etc. Pour y faire face, les structures vétérinaires n’ont d’autre choix que de professionnaliser cette mission, externalisée ou non.

Depuis le 1er janvier 2017, la déclaration sociale nominative (DSN) est obligatoire pour toutes les entreprises, afin de faciliter la mise en place du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu, qui sera effectif au 1er janvier 2018. Le bulletin de paie dématérialisé devient la norme, de nouveaux droits sont créés pour les salariés : ainsi le compte personnel d’activité (CPA), qui est un outil destiné à aider les actifs à construire leur parcours professionnel, regroupant le compte personnel de formation (CPF), le compte prévention pénibilité (CPP) et le compte d’engagement citoyen (CEC) ; ainsi également le congé de proche aidant, créé par la loi sur l’adaptation de la société au vieillissement (n° 2015-1776 du 28 décembre 2015), faisant partie des congés d’articulation entre vie professionnelle et vie personnelle et familiale définis par la loi travail (n° 2016-1088 du 8 août 2016).

Retrouvez l'intégralité de cet article en pages 48-49 de La Semaine Vétérinaire n° 1706.

Serge Trouillet
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK