Vetcompass, un concept d’épidémiologie collaborative

26/01/2017 | Le Point Vétérinaire.fr
Une consultation vétérinaire avec un chien
© FatCamera/istock

Chaque vétérinaire et propriétaire d’un animal de compagnie peuvent devenir acteur de la recherche scientifique, grâce à cette initiative mise en place par le Royal Veterinary College de Londres.

Le Royal Veterinary College (RVC), en collaboration étroite avec l’université de Sydney, a eu l’idée d’utiliser les données cliniques que chaque vétérinaire conserve dans son logiciel de clientèle, afin de créer une base de données numériques géantes utilisable dans la recherche en épidémiologie animale. VetCompass était né. Aujourd’hui, environ 10% des cliniques anglaises collaborent à ce projet, ce qui représente presque 6 millions d’animaux de compagnie. « Ce projet promet d’être l’une des plus grandes avancées de ce siècle pour la recherche en santé animale », se félicite Dan O’Neill, qui en est à l’origine. En effet, jusqu’à présent, les données utilisées dans les études épidémiologiques provenaient essentiellement des universités. Aujourd’hui, en utilisant VetCompass, elles proviennent autant de grands centres spécialisés que de cliniques généralistes plus petites. La cohorte d’animaux étudiés est immense (plus de 100 000 en général). De plus, la répartition géographique des structures prenant part au projet est très similaire à l’implantation des cliniques vétérinaires. Une vingtaine d’études ont été publiées à ce jour.

Retrouvez l'intégralité de cet article en page 19 de La Semaine Vétérinaire n° 1704.

Tanit Halfon

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

L'infographie du mois

Boutique

Parce que l’échographie se démocratise et n’est plus réservée qu’au seul vétérinaire spécialiste, Hélène Kolb, Isabelle Testault, avec la collaboration de Delphine Rault et de Laure Gatel pour les chapitres ayant trait à l’appareil reproducteur, nous font partager dans cet ouvrage toute leur expertise en échographie abdominale du chien et du chat. L’aspect échographique normal et pathologique de chaque organe est décrit dans cet atlas de référence comprenant plus de 600 images.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...