Boehringer Ingelheim absorbe Merial et mise sur la prévention

26/01/2017 | Le Point Vétérinaire.fr
Divers animaux
© Purple_queue/istock

Boehringer Ingelheim compte maintenir les investissements prévus par Merial et mise tout sur la prévention. La marque Merial disparaîtra totalement pour laisser la place à Boehringer.

C’est chose faite ! Merial appartient désormais au laboratoire allemand Boehringer Ingelheim. Cette opération donne naissance à un nouvel acteur sur le marché mondial de la santé animale. Le 19 janvier dernier, le nouveau propriétaire de Merial a dévoilé ses ambitions et ses perspectives de croissance, qui font de la France un maillon stratégique pour le groupe allemand. Le laboratoire mise tout sur la prévention et vise à se hisser au premier rang mondial. Par ailleurs, la marque Merial tirera à terme sa révérence.

Place aux vaccins et aux antiparasitaires
Dans sa nouvelle stratégie, Boehringer Ingelheim donne une grande place à la prévention afin de faire « évoluer le paradigme du marché ». À en croire Joachim Hasenmaier, directeur de la division santé animale de l’entreprise, la demande accrue de protéines animales dans les marchés émergents et l’inquiétude croissante des consommateurs vis-à-vis de l’usage d’antibiotiques sur les producteurs de denrées alimentaires poussent le laboratoire à adapter sa vision et sa stratégie.


Retrouvez l'intégralité de cet article en pages 10-11 de La Semaine Vétérinaire n° 1704.

Michaella Igoho-Moradel

Les dernières réactions

  • 26/01/2017 à 19:21
    nasrivet65
    alerter
    La réaction a été supprimée car elle ne respecte pas la charte du site.
  • 26/01/2017 à 20:22
    carbone 14
    alerter
    Oups, il faut arrêter de fumer la moquette !
  • 28/01/2017 à 00:25
    tellier robert
    alerter
    La disparition de MERIAL est une des conséquences palpables de notre déclin national.
    Mérial c'érait Mérieux, le vaccin anti-aptjheux et tous les autres qui étaient l'objet d'un catalogue! c'était avec la fusion de l'IST (Institut de Sérothérapie de Toulouse) et l'association du Laboratoire ROGER BELLON avec aussi l'élaboration du vaccin anti-aptheux. Bien évidemment ce laboratoire avait évolué avec le temps.

    Ne soyons pas dupes la "liquidation" de nos laboratoires "phares" annoncent la liquidation de leurs partenaires: soit les vétérinaires.
    Il est dommageable qu'un laboratoire allemand s'approprie le marché le plus important qui est la France.
  • 28/01/2017 à 12:58
    Nicole Govaerts, Vétérinaire
    alerter
    Deux déplorables nouvelles : Sanofi entreprise française (sauf erreur) a lâché une entreprise française (pas d'erreur) d'une importance historique dans le monde de la vaccination animale pour des questions de gros sous et Boehringer va engloutir Mérial au point de lui supprimer son nom. Je pense que Joachim Hasenmaier n'a aucune idée de qui était Charles Mérieux, un homme créateur d'entreprise dont j'ai la biographie sur ma table de nuit. Mérial était mon fournisseur habituel de vaccins depuis 10 ans pour des raisons de qualité et aussi parce que je me disais que Mérial, c'était Mérieux, c'était du solide historiquement parlant. Snif !
  • 31/01/2017 à 16:08
    papuche
    alerter
    En France, Mérial = Mérieux et était considéré comme un labo français
    Partout ailleurs dans le monde, Merial = Merck et était considéré comme un labo américain
    Le rachat par Boehringer va mettre tout le monde d'accord !

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité