Des professionnels libéraux revendiquent plus de reconnaissance

Clarisse Burger | 08.12.2016 à 13:02:25 |
Congrès UNAPL
© UNAPL/PHANIE

L’édition 2016 du congrès national de l’Unapl a eu lieu au Palais Brongniart, à quelques mois des élections présidentielles et de celles des représentants des organisations patronales.

« Fallait-il rester en deuxième division, au niveau multiprofessionnel, où nous ne sommes que consultés » Michel Chassang, président de l’Union nationale des professions libérales (Unapl) et, depuis peu, vice-président de l’Union des entreprises de proximité (U2P), a frappé fort lors du congrès annuel de l’Unapl qui s’est déroulé le 2 décembre au Palais Brongniart, à Paris. « L’Unapl qui se rapproche de l’U2P, mais qui ne se dissout pas, s’impose déjà comme la première organisation patronale avec 2,3 millions de personnes. » Ce rendez-vous annuel des professionnels libéraux a permis de débattre sur les réformes du droit du travail, de la fiscalité, des négociations sociales et de la représentativité des organisations patronales, ainsi que sur la directive européenne 2013/55/UE du 20 novembre 2013 relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles.

Retrouvez l’intégralité de cet article en pages 10 et 11 de La Semaine Vétérinaire N° 1699.

Clarisse Burger
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...