Bien-être animal en élevage : utopie ou réalité ?

Jean-Pierre Kieffer | 20.10.2016 à 12:51:17 |
Inauguration du bâtiment Camille-Guérin
© Xavier Remongin/Min.agri.fr

Le colloque « Bien-être animal et société », organisé le 13 octobre à l’école d’Alfort, a été l’occasion de soulever des débats entre vétérinaires, enseignants, scientifiques, chercheurs, éleveurs et politiques.

Le 13 octobre, jour de son 250e anniversaire, l’École nationale vétérinaire d’Alfort (ENVA) a consacré un colloque au bien-être animal, organisé par les associations des anciens élèves de l’École nationale d’administration (ENA) et de l’ENVA, ainsi que le Réseau de santé publique vétérinaire, les débats étant animés par le journaliste Jean Lebrun.
Depuis deux siècles et demi, l’école d’Alfort est restée sur le même site, ce qui est un exemple unique. Elle se tourne résolument vers l’avenir, et le thème choisi pour ce colloque en 2016, « Bien-être animal et société », est bien éloigné des raisons de sa création en 1766, reflet de l’évolution de la société et de la profession.
Malgré l’absence de Michel Barnier et de Gérard Larcher annoncés au programme, le colloque s’est ouvert par deux interventions remarquables. René Carlson, présidente de la World Veterinary Association, a souligné que le bien-être animal était la clé de la santé animale, et que c’est le rôle des vétérinaires d’y veiller en éduquant les propriétaires des animaux et les professionnels, tout autant que les responsables politiques. Puis Françoise Demode, directrice de l’Association des anciens élèves de l’ENA, a rappelé que le bien-être animal est une forte demande sociétale, dont Michel de Montaigne avait tracé le contour, considérant que nous devions la justice aux hommes tout autant que la douceur et la bienveillance aux animaux, un véritable devoir de civilisation.

Retrouvez l'intégralité de cet article en pages 10-11 de La Semaine Vétérinaire n° 1692.

Jean-Pierre Kieffer
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK