Le vétérinaire, sentinelle de la santé animale

08/09/2016 | Le Point Vétérinaire.fr
Eleveur avec ses vaches
© Frédéric Decante

La loi de santé animale met l’accent sur la prévention en clarifiant notamment les responsabilités de chaque acteur de la chaîne. Le vétérinaire y joue un rôle crucial.

Après de longues discussions, la loi de santé animale a été adoptée par le Parlement européen en mars 2016. Il vise principalement à mieux prévenir et lutter contre les maladies transmissibles de l’animal à l’homme. Ce nouveau cadre juridique, qui est le résultat d’un regroupement de 45 textes, relie plusieurs problématiques comme la santé animale, la santé publique et le bien-être animal. Il définit de façon plus claire les rôles et les responsabilités de chaque acteur : vétérinaires, professionnels de la santé, opérateurs, professionnels des animaux et détenteurs d’animaux de compagnie, laboratoires vétérinaires, mais aussi États membres. Dès les premiers considérants, il est stipulé que les vétérinaires jouent un rôle essentiel dans tous les aspects de la gestion de la santé animale et le texte vient fixer les règles générales afférentes.

Le vétérinaire “loi de santé animale” est celui qui…
La loi implique le vétérinaire dans la prévention et la lutte contre les épidémies de maladies animales transmissibles. La partie dédiée aux différents acteurs le concerne directement.
Il est reconnu que les vétérinaires praticiens possèdent des connaissances, des compétences et des qualifications professionnelles qui font d’eux des acteurs principaux dans la mise en œuvre des mesures de prévention, mais aussi dans la sensibilisation des autres maillons de la chaîne. De ce fait, ils seront tenus de prendre des dispositions afin de prévenir l’introduction, le développement et la propagation des maladies. Ils devront aussi permettre leur détection « précoce », en fonction d’un diagnostic et d’un « diagnostic différentiel en bonne et due forme afin d’infirmer ou de confirmer la présence d’une maladie avant le début de tout traitement symptomatique ». Pour ses actions, le vétérinaire travaille avec les autorités sanitaires, les détenteurs d’animaux de compagnie et les professionnels des animaux afin de les accompagner dans la mise en œuvre des mesures de prévention et de lutte, concernées par la nouvelle réglementation et ciblant les maladies animales.

Retrouvez l'intégralité de cet article en pages 42-47 de La Semaine Vétérinaire n° 1686.

Michaella Igoho

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...