L’EFSA propose des modifications des teneurs en cuivre

02.09.2016 à 10:04:13 |
Porcelet
© countrypixel – fotolia

Les niveaux préconisés permettraient de diminuer la quantité de cuivre libérée dans l’environnement, ce qui pourrait jouer un rôle dans la réduction de la résistance aux antimicrobiens, selon l’Autorité européenne de sécurité des aliments.

Dans un avis d’août dernier, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a recommandé de réduire la concentration en cuivre dans l’alimentation des porcelets, des bovins et des vaches laitières. Le groupe scientifique de l’EFSA sur les additifs et produits ou substances utilisés en alimentation animale (FEEDAP) préconise ainsi que la teneur en cuivre ne dépasse pas 25 mg/kg (contre 170 mg/kg actuellement) pour les aliments complets des porcelets et soit baissée de 35 à 30mg/kg pour ceux destinés aux vaches laitières et aux bovins. Le FEEDAP assure que les niveaux préconisés sont jugés suffisants pour satisfaire les besoins nutritionnels en cuivre de ces groupes d’animaux.

Pourquoi de telles recommandations ? Les experts de l’EFSA expliquent que la diminution du cuivre dans les aliments pour animaux pourrait contribuer à réduire le phénomène de résistance aux antimicrobiens, notamment chez les porcs, et par conséquence sa propagation dans l’environnement. En effet, certaines études réalisées dans les États membres de l’Union européenne mettent en exergue qu’une émergence de l’antibiorésistance pourrait être liée à la proximité génétique de certains gènes résistants aux antibiotiques et au cuivre. Le FEEDAP estime, à titre d’exemple, que la réduction du cuivre dans l’alimentation des porcelets permettrait de diminuer de 20 % la libération de cette substance dans l’environnement par l’intermédiaire du fumier.

Source : EFSA
Nathalie Devos

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK