Bulldog anglais : les généticiens peu optimistes pour améliorer sa santé

24.08.2016 à 15:42:06 |
Bulldog anglais
© cynoclub – iStock

Race souffrant de multiples affections, le bulldog anglais a une diversité génétique trop pauvre pour espérer apporter des modifications susceptibles de les enrayer.

Des chercheurs de l’université de Davis (Californie) ont étudié la diversité génétique de 102 bulldogs anglais (dont 87 d’origine américaine) à partir de prélèvements ADN. Ceux-ci ont été comparés à ceux de 37 autres bulldogs anglais amenés en consultation à l’université pour déterminer si leurs problèmes de santé étaient de la responsabilité de l’éleveur. L’étude confirme que de larges régions du génome ont été altérées par cinq siècles de sélection qui s’est concentrée sur le changement d’apparence. Les scientifiques estiment que, bien qu’une diversité phénotypique et génotypique existe encore dans la race, il existe peu d’espoir pour que la sélection soit réversible dans le sens d’une amélioration de la santé sans appauvrir encore plus le patrimoine génétique.

Valentine Chamard

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK