Pas de trêve estivale pour l’influenza aviaire !

23.08.2016 à 12:33:26 |
Elevage de canards
© D.R.

De nouveaux foyers d’influenza aviaire hautement pathogène ont été confirmés en Dordogne et dans l’Aveyron cet été.

81. C’est le nombre actuel de foyers d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) officiellement recensés à ce jour dans l’hexagone dans 10 départements, indique le dernier communiqué du ministère de l’Agriculture sur la situation vis-à-vis de cette maladie. Le répit n’aura été que de courte durée. Alors que fin mai dernier1 des zones de protection et de surveillance avaient été levées dans le grand Sud-ouest, touché par l’IAHP (en tout 6 des 9 départements concernés : la Dordogne, la Corrèze, le Lot, le Gers, la Haute-Garonne et les Pyrénées-Atlantiques), et ce, suite aux contrôles favorables des opérations d’assainissement des foyers et à la réalisation de l’ensemble des visites sanitaires prévues dans ces zones, l’IAHP refait surface.2

Poulets plein air et canards prêts à gaver

Depuis mi juillet dernier, 4 autres foyers d’IAHP ont été recensés. Ils ont concerné la Dordogne : un foyer d’IAHP de sous type  H5N1 a été officiellement confirmé le 18 juillet  dans un élevage de 4400 poulets plein-air, à La Dornac, suivi d’un autre dans la même commune le 25 juillet dans un élevage de 24 000 canards prêts à gaver. Dans le même temps, c’est à l’Aveyron de déplorer ses premiers foyers. Dans le cadre de la surveillance programmée de la zone réglementée, un foyer d’IAHP de sous type H5 a en effet été confirmé le 19 juillet dans un élevage de 2080 canards prêts à gaver de 6 semaines et 2917 canetons de 2 semaines, sans manifestation clinique, dans la commune de Vareilles. Toujours dans le cadre de cette même surveillance, un autre (de sous type H5 également) a été confirmé le 5 août dans un élevage de 11 000 canards prêt à gaver, toujours sans manifestation clinique, à Cruejouls.

La plateforme d’épidémiosurveillance en santé animale (ESA) précise que le laboratoire national de référence (LNR) a indiqué que les séquences du gène H5 sont directement apparentées à celles ayant circulé en début d'année 2016. Elle précise en outre que si le nombre de foyers d’IAHP s’élève désormais à 81 depuis novembre 2015, 18 foyers d’influenza aviaire faiblement pathogène (IAFP) ont également été recensés dans les zones concernées durant cette période. Une nouvelle carte de zones réglementées d’influenza aviaire hautement pathogène a été mise à jour par le ministère, régulièrement mise à jour sur le site

Nathalie Devos 

Retrouvez l’intégralité de cette actualité en page 28 de La Semaine vétérinaire n°1684 du 26 août 2016
1 Voir La Semaine vétérinaire n° 1676 du 25 mai
2 Depuis novembre 2015, période à laquelle les premiers foyers d’IAHP avaient été décelés, fin mai dernier 77 foyers d’IAHP de sous-type H5 ont été confirmés en France, dans neuf départements du Sud-Ouest (Dordogne : 15 foyers ; Landes : 31 ; Haute-Vienne : 1 ; Gers : 10 ; Pyrénées-Atlantiques : 13 ; Hautes-Pyrénées : 3 ; Lot : 2 ; Haute-Garonne : 1 ; Tarn : 1). 

Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK