Gare à la surpêche, avertit la FAO

Nathalie Devos | 09.08.2016 à 13:00:42 |
Peche de poissons
© James Copeland

Pour la première fois, la consommation mondiale de poisson par habitant a dépassé les 20 kilos par an, selon la FAO, qui s'inquiète de la situation des ressources marines.

Les dernières études concernant la consommation mondiale de poissons avaient déjà mis en exergue une augmentation de cette dernière pour les prochaines décennies. Le nouveau rapport de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) sur la situation mondiale des pêches et de l'aquaculture confirme cette tendance, précisant que, désormais, les dernières estimations font état d'une consommation mondiale de poisson par habitant qui a dépassé les 20 kilos par an. Les principales raisons évoquées sont notamment un approvisionnement aquacole plus important (en partie par la croissance de l'aquaculture), et une réduction du gaspillage. 
Cependant, la FAO déplore que, malgré des progrès remarquables observés dans certains domaines, la situation mondiale des ressources marines ne s'est pas améliorée, et indique, chiffres à l'appui, que près d'un tiers des stocks de poissons commerciaux sont à présent pêchés à des niveaux biologiquement non viables, soit trois fois plus qu'en 1974. Et d'ajouter qu'en 2014, la production mondiale de la pêche de capture s'élevait à 93,4 millions de tonnes. En 2013, déjà, quelque 31,4 % des stocks de poissons commerciaux, régulièrement surveillés par la FAO, étaient surexploités. 
La FAO appelle donc à redoubler d'efforts pour freiner la surpêche et que le niveau des stocks de poissons doit être maintenu ou réadapté pour atteindre un niveau capable de supporter un Rendement maximum durable (RMD). 

Source : FAO

Nathalie Devos
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK