Prestations sociales : une faible hausse

CRB | 04.07.2016 à 18:20:54 |
© © D. R.

En France, l’ensemble des prestations sociales ont pesé 690 milliards d’euros en 2014. Celles liées aux risques vieillesse coûtent le plus cher.

En France, l’ensemble des prestations sociales -couvrant les risques santé, vieillesse et survie, famille, emploi, logement, pauvreté et exclusion sociale- ont représenté  690 milliards d’euros en 2014. Aussi, les prestations liées aux risques vieillesse-survie représentent-elles le premier poste de dépenses sociales.

Plus en détail, les prestations liées à la vieillesse (pensions de retraites, allocations du minimum vieillesse, dépendance, action sociale) et la survie (versements aux proches survivants) s’élèvent à 313,4 milliards d’euros, soit 14,7% du PIB en 2014. Elles ont augmenté de 1,5% par rapport à l’année précédente (versus 2,2% en 2013).

Selon la Drees, c’est la plus faible augmentation depuis 2012. En effet, ces dépenses (pour les risques vieillesse et survie) sont passées d’une hausse annuelle de 4,4% en moyenne (entre 1990 et 2012) à 1,5% (entre 2013 et 2014).

CRB
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK