Les ERP vétérinaires : le passage aux normes

Serge Trouillet | 23.06.2016 à 11:19:20 |
Dessin Emmanuel Thiebaud
© Emmanuel Thiebaud

Les structures vétérinaires devant être conformes aux normes d’accessibilité s’organisent sur fond de pragmatisme et, parfois, d’incompréhension.

Les normes d’accessibilité des établissements recevant du public (ERP) concernent l’accueil de personnes en fauteuil roulant ou à mobilité réduite (déficients moteurs), aveugles ou malvoyantes (déficients visuels), sourdes ou malentendantes (déficients auditifs), ou déficientes mentales. Leur champ d’application est très large. Il se rapporte au stationnement (places réservées), au cheminement (signalisation, abaissés de trottoir, installation des portes, espaces de manœuvre, choix des poignées et des serrures, usage des escaliers), aux dispositifs de commande, aux sanitaires, à l’éclairage, jusqu’à la mise en couleur des lieux, etc. Cependant, des motifs de dérogation sont recevables. Il peut s’agir d’une impossibilité technique, de la préservation du patrimoine architectural ou encore d’une disproportion manifeste entre la mise en accessibilité et ses conséquences.

Retrouvez l'intégralité de cet article en pages 50-51 de La Semaine Vétérinaire n° 1680.

Serge Trouillet
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK