Avoir une cervelle d'oiseau, ce n'est pas si mal !

14/06/2016 | Le Point Vétérinaire.fr
un cacatoes
© Murgs001 - iStock
Des chercheurs ont montré que les oiseaux ont des cerveaux plus denses en neurones que les primates.

 

Des chercheurs de la Duke University (Caroline du nord, USA) se sont intéressés aux neurones qui se cachent sous les crânes de deux douzaines d'espèces d'oiseaux, des plus petits comme le Diamant mandarin, aux plus grands (émeu). Leurs résultats ont été publiés dans les proceedings de l'académie des sciences des Etats-Unis d'Amérique. 

La surprise est de taille : les neurones des oiseaux sont plus petits que ceux des mammifères, mais leur densité est beaucoup plus élevée, à masse égale, même par rapport aux primates. Les neurones supplémentaires sont localisés essentiellement dans le prosencéphale, responsable des comportements cognitifs. Les oiseaux possèdent une puissance cognitive par unité de masse beaucoup plus élevée que les primates, mais qui s'accompagne d'une grande dépense d'énergie. Un macaque a moins de neurones qu'un perroquet ou un corbeau ! 

 

 

Stéphanie Padiolleau

Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...