Besoin d’aide ?

Chantal Béraud | 09.06.2016 à 11:22:09 |
Une bouée de sauvetage sur un mur
© Frédéric Decante

L’Ordre vétérinaire, la caisse de retraites et quatre associations peuvent venir au secours des vétérinaires traversant des difficultés soit psychiques, soit matérielles. Même si ces différents organismes collaborent au besoin volontiers entre eux, mieux vaut savoir qui fait quoi, afin de frapper directement à la bonne porte, selon le type d’entraide recherché.

« La profession de vétérinaire fait toujours rêver le grand public, tant mieux… mais notre métier est difficile, exigeant en attention, soumis à de possibles accidents », analysent Christelle et Éric Waysbort, vétérinaires à Claye-Souilly (Seine-et-Marne). Un jugement tiré de leur propre vécu, puisque Christelle a été victime d’une grave morsure, causée par un chien, en 2014. Avec, à la clé, un enchaînement de galères, pour les soins, mais aussi pour la réorganisation du travail, la prise en charge de l’assurance, les soucis juridiques et judiciaires à gérer… Une expérience que le couple partage aujourd’hui avec d’autres confrères au sein de l’Association de protection vétérinaire (APV), la dernière-née des associations d’entraide vétérinaire, fondée fin 2015, avec pour axe principal de travail la prévention des accidents.
Alors, vétérinaire, une profession à risque ? Dans une thèse soutenue en 2013 par Virginie Malvaso, il est noté que même si on dispose de peu, voire d’aucun chiffre, sur le taux de suicide des vétérinaires français, plusieurs études internationales révèlent que les secteurs de la santé et de l’action sociale présentent le taux de mortalité par suicide le plus élevé.

Retrouvez l'intégralité de cet article en pages 50-55 de La Semaine Vétérinaire n° 1678.

Chantal Béraud
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK