Nouveaux statuts sanitaires officiels reconnus par l’OIE

27/05/2016 | Le Point Vétérinaire.fr
Statuts sanitaires de l'OIE
© D.R.
Alors que la 84e session générale de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) se déroule actuellement à Paris du 22 au 27 mai, des pays ont a nouveau obtenu la reconnaissance de leur statut au regard des maladies prioritaires listées par l’OIE.

Depuis la première reconnaissance de statut en 1996, concernant la fièvre aphteuse, cette procédure s’est étoffée et s’applique aujourd’hui à six maladies. Reconnue par l’Organisation mondiale du commerce (OMC), cette démarche volontaire des pays membres joue un rôle de premier ordre pour le commerce international des animaux et de leurs produits. Les pays peuvent en outre demander la validation officielle par l’OIE de leurs programmes de contrôle nationaux au regard de trois maladies.

Les six maladies prioritaires pouvant faire l’objet d’une reconnaissance officielle de statut sanitaire par l’OIE sont les suivantes : encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), fièvre aphteuse (FA), péripneumonie contagieuse bovine (PPCB), peste équine, peste des petits ruminants (PPR) et peste porcine classique (PPC). La validation officielle des programmes nationaux de contrôle des maladies concerne : FA, PCB et PPR.

À l’occasion de la remise des certificats aux pays s’étant vu octroyés un nouveau statut officiel en mai 2016, le Dr Gideon Brückner, Président de la Commission scientifique de l’OIE a célébré le 20e anniversaire du premier statut reconnu par l’Assemblée mondiale des Délégués de l’OIE, au regard de la fièvre aphteuse. C’était en 1996.

Lors de la présente Assemblée mondiale, de nouveaux pays ou de nouvelles zones ont obtenu une reconnaissance officielle de leurs statuts sanitaires. 7 pays ont été reconnus « indemnes de PPC » en Europe et en Asie et Pacifique, ainsi qu’une zone au Brésil. La Lettonie a été reconnue « indemne de PPR ». Le Kazakhstan et les Philippines ont été reconnus « indemnes de peste équine ». 6 pays des régions d’Europe, d’Afrique et des Amériques ont été reconnus comme ayant un « risque négligeable au regard de l’ESB » : la Namibie devient le premier pays d’Afrique à se voir octroyer un statut officiel au regard de cette maladie. 3 pays se sont vus attribuer un statut « indemne de PPCB » dans les régions Amériques, Afrique et Asie et pacifique, ainsi qu’une zone en Namibie. Une nouvelle zone a été reconnue officiellement « indemnes de fièvre aphteuse (FA) sans vaccination ».

L’Assemblée mondiale des Délégués a, en outre, validé les programmes de contrôle nationaux de fièvre aphteuse soumis par la Thaïlande, la Mongolie et le Kazakhstan. Au total, 25 demandes nationales de reconnaissance officielle d’un statut ou d’un programme de contrôle ont été adoptées par l’Assemblée mondiale des Délégués.

Source : OIE

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité