L’Administration à la commission d’enquête parlementaire sur les abattoirs

09/05/2016 | Le Point Vétérinaire.fr
Patrick Dehaumont, directeur général de l'alimentation.
© D. R.

Les auditions de la commission d’enquête parlementaire sur les conditions d’abattage se poursuivent. Le 4 mai dernier, notre confrère Patrick Dehaumont, DGAL intervenait. Extraits.

L’audition est l’occasion pour notre confrère Patrick Dehaumont (Directeur général de l’Alimentation) de revenir sur la réglementation et les mesures à disposition sur l’hexagone. « En 2016, nous allons faire un effort sur la formation des agents et leur maintien, et notamment sur la protection animale » rassure le DGAL, « je suis extrêmement attentif à ce que la mission régalienne s’exerce avec la compétence et l’impartialité nécessaire et que les suites proportionnées soient données (administratives ou judiciaires) » aux scandales de ces derniers mois en abattoir. Les responsabilités des professionnels : « le premier responsable en protection animale, c’est le professionnel qui a un certain nombre d’obligations notamment pour les conditions d’abattage et cela relève de dispositions communautaires : des compétences nécessaires, des autocontrôles quant à la réalisation de ces opérations d’abattage » poursuit-il. La question de la vidéosurveillance est à nouveau posée : « quand on se sait regardé on peut imaginer qu’il y aura un effet pédagogique ? » réfléchit Patrick Dehaumont, mais « se pose en effet la question juridique de surveiller des salariés durant leur travail, donc il faudrait surement des modifications législatives et se pose la question de l’exploitation des images, au niveau des responsables de l’abattoir, des services officiels, donc cela peut avoir un intérêt mais il faut se poser ces questions ». « Quand les moyens sont trop faibles et certains services imparfaitement rendus comme la protection animale, on essaye de trouver des solutions comme le vidéo contrôle, ce n’est pas seulement le travail effectué par le personnel, donc ce n’est pas du « flicage », mais c’est contrôler aussi le matériel s’il est défectueux ou pas, donc cela peut être contrôlé dans une procédure qui ne me semble pas illégitime. Alors que l’on sait qu’il existe un déficit, pourquoi ne pas avoir envisager le vidéo contrôle pour améliorer ? » propose notre confrère Jacques Lamblin (A77), membre de la commission parlementaire.

Lire le détail dans La Semaine Vétérinaire n°1674 du 13 mai prochain

Marine Neveux

Les dernières réactions

  • 10/05/2016 à 00:37
    orthographe
    alerter
    « quand on se sait regarder »
    ???

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus

L'infographie du mois

Boutique

Parce que l’échographie se démocratise et n’est plus réservée qu’au seul vétérinaire spécialiste, Hélène Kolb, Isabelle Testault, avec la collaboration de Delphine Rault et de Laure Gatel pour les chapitres ayant trait à l’appareil reproducteur, nous font partager dans cet ouvrage toute leur expertise en échographie abdominale du chien et du chat. L’aspect échographique normal et pathologique de chaque organe est décrit dans cet atlas de référence comprenant plus de 600 images.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...