Les dés-accords transatlantiques

Stéphanie Padiolleau | 06.05.2016 à 11:29:54 |
Poulet rôti
© Xmee – iStock

Le 2 mai, Greenpeace a dévoilé une partie des textes concernant l’accord transatlantique en cours de discussion depuis 2013.

Attention spoiler ! Greenpeace a rendu public un document de travail du traité transatlantique. Incomplets, déjà dépassés (car datés de la 12e réunion, le 13round ayant eu lieu quelques jours avant la fuite), les textes remettent l’accent sur la construction d’une zone de libre-échange entre l’Union européenne (UE) et les États-Unis d’Amérique, en chantier depuis 2013.

La culture de la crainte
Le partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (Transatlantic Trade and Investment Partnership ou TTIP) doit, s’il voit le jour, ouvrir des marchés aux deux parties en négociations : l’UE et les États-Unis d’Amérique. Il s’agit avant tout d’une négociation dans laquelle chaque partie tente de favoriser son camp et d’ouvrir des débouchés à moindre coût sans y laisser des plumes. Autant dire que les points de friction ne manquent pas : chaque camp a développé une culture et une philosophie des échanges qui lui est propre et va apparaître inapplicable à l’autre partie, voire inconcevable.

Retrouvez l'intégralité de cet article en page 13 de La Semaine Vétérinaire n° 1673.

Stéphanie Padiolleau
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...