Comment se passer des quinolones chez les NAC

Laurent Masson | 06.05.2016 à 11:19:14 |
Dacryocystite purulente
© Charly Pignon

Le décret sur l’usage des antibiotiques dits critiques a des résonnances sur la pratique quotidienne, en particulier chez les Nac, pour lesquels les fluoroquinolones étaient jusqu’alors très employées. Quelle alternative à leur emploi est possible ?

Suite à la mise en pratique du décret relatif aux antibiotiques critiques le 1er avril dernier, les pratiques d’antibiothérapie peuvent être plus ou moins perturbées, notamment chez les petits mammifères. « Bien que cela fasse longtemps que d’autres molécules sont disponibles, nos habitudes nous ont porté vers l’utilisation des quinolones, non toxiques chez les NAC », témoigne Charly Pignon, chef du service Nac au Chuva, à l’occasion d’une webconférence organisée par Supreme Petfoods (lwww.supremepetfoods.com) le 13 avril*. Or elles font dorénavant partie des antibiotiques à usage restreint.

Quand utiliser des antibiotiques chez les Nac ?
Au final, avant d’utiliser les antibiotiques, il faut analyser le contexte épidémiologique et réaliser un examen clinique. Cela commence par reconnaître les signes d’une infection bactérienne chez un NAC : hyperthermie, présence de pus au niveau des yeux ou du canthus médial, abcès, présence de polynucléaires neutrophiles ou de bactéries par cytologie, numération-formule sanguine avec leucocytose neutrophilique (ou hétérophilique chez les lapins). Le praticien ne doit pas négliger les soins locaux qui peuvent être suffisants : désinfection locale lors de dermite urigineuse chez le lapin par exemple, nébullisation à base de NaCl hypertonique (destruction du biofilm par des solutions hypertoniques), utilisation du laser (liquéfaction du pus par laser froid à certaines fréquences notamment lors de rhinite par des séances de quelques minutes) lors d’atteinte du haut appareil respiratoire. La présence d’une infection peut également être confirmée à partir d’un prélèvement bactériologique.

Retrouvez les antibiotiques contre-indiqués chez les NAC et ceux à choisir dans La Semaine Vétérinaire du 6/5/2016, pages 30 et 31.

* Le lien du replay est transmis sur demande après inscription sur : www.supremepetfoods.com, (Zone Vétérinaires). Inscriptions aux prochaines conférences sur ce même lien (18 mai : syndrome vestibulaire chez le lapin, 15 juin : principales pathologies du rat, 6 juillet : anesthésie du lapin).

Laurent Masson
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK