Véto Access, le « low cost » vétérinaire

21/04/2016 | Le Point Vétérinaire.fr
vitrine vet access
© J.-J. Bynen
À son tour, la profession vétérinaire s'engage dans une segmentation, par le bas, de son marché. Avec Véto Access, des cabinets vétérinaires à coût modéré, émergent en France.

À la manière de Total, qui propose des prix bas dans son réseau de stations-service Total Access, émerge dans le paysage vétérinaire français depuis quelques mois Véto Access. Un concept sur lequel Jean-François Stein, son fondateur, travaille depuis deux ans. Après avoir « coaché » plus de 250 cliniques vétérinaires dans le cadre de sa société 100 % Véto, depuis une vingtaine d'années, il propose une nouvelle prestation de services à la profession vétérinaire : « Je vends une licence de marque. Moyennant 5 % du chiffre d'affaires, je propose un ensemble de procédures avec des protocoles constamment actualisés, dont une consultation générale formatée en quatorze points, ainsi que des prestations en coaching et en communication, pour des cabinets satellites rattachés à une structure mère. S'il y a besoin d'examens complémentaires, d'hospitalisation, de chirurgie, ils pourront lui être référés. »

Retrouvez l’article complet dans La Semaine Vétérinaire n° 1671 du 22 avril 2016, pages 10 et 11.

Serge Trouillet

Les dernières réactions

  • 21/04/2016 à 17:40
    Benoit Marce, Vétérinaire
    alerter
    cette conception mercantile de notre profession me dégoute, "ratisser" large à bas prix pour référer les cas intéressants vers une grosse structure qui "bastonne"......
  • 21/04/2016 à 17:51
    cvm78
    alerter
    premiers pas vers les centres de vaccination où les vaccins seront effectués par des ASV ...!
  • 21/04/2016 à 17:58
    CabVetCoq
    alerter
    Mais les grosses structures pourront elle bastonner dans un pays ou la Sécurité Sociale et le tiers payant ont ancrés l'idée d'une santé gratuite ? C'est ça la question qu'elle est bonne...
    Hors de l'assurance obligatoire pour les animaux vous allez chercher la solution un moment...
    Ceci étant je suis content d'être sorti de l' Ecole en 1978.....
    Bon courage les poulots...
  • 21/04/2016 à 18:45
    OlM
    alerter
    Véto-Access: dommage de penser qu'en clivant notre profession (en faisant croire que les autres vétos sont trop chers), vous allez vous assurer un avenir meilleur!
    Si vous êtes des fervents du marketing (ce que l'on voit moins en médecine humaine), pourquoi ne pas communiquer plutôt (par exemple) sur la praticité de prise de RDV, la prise en compte du bien-être, la formation pointue et continue de vos vétérinaires,...?
  • 21/04/2016 à 19:52
    choucroute29
    alerter
    cela va donner des idées à mr Leclerc et la grande distribution. Et c'est encore moins cher chez Leclerc,...donc qui gagnera cette bataille alors??? Encore 20 ans à faire avec des individus de cette mentalité....Heureux les presque retraités.
  • 21/04/2016 à 20:05
    canin 78
    alerter
    A l heure ou tous les jeunes cherchent à creer leur boîte et entreprendre nos pauvres jeunes ( filles ) fraîchement diplômées se laissent séduire par une pseudo sécurité d exercice dans toutes ses chaînes ( low-cost ou non ) . Certains commencent a déchanter en découvrant qu ils deviennent les"vendeuses de marrionaud" de ces boutiques! Avec très rapidement des quasi obligations de panier moyen!
  • 21/04/2016 à 22:25
    Laurent Masson, Vétérinaire
    alerter
    Allez je vais remettre une couche, mais bon sang que fait notre ordre !!! Casser faussement les prix c'est discrédité notre profession. Alors ils font quoi? Dire que c'est le rôle du Snvel, faire 40 réunions au sommet à Paris avec nos cotisations. On fais quoi contre nouveau " dispensaires " et les rémunérations cachées sous le statut d' association. La vente de médoc sur internet. ON VEUX DES ACTES. NUITS DEBOUT LES VETOS !!!!
  • 21/04/2016 à 22:50
    vetonet 40
    alerter
    se prostituer au niveau des prix c'est facile ; pas besoin d'avoir fait de hautes études !
    ceux qui le font sont des malins ! mais à n'en point douter ils
    trouverons encore plus malins , internet ,grandes surfaces ...
    à jouer avec le feu nous crèverons tous : le processus est bien engagé : la mutation veto-épice est faite pour le bonheur des consommateurs qui n'en attendaient pas tant ..mais se feront de toute façon "avoir ." ... de la moderne façon et chercherons en vain un bon veto.


  • 21/04/2016 à 23:08
    pytirosporum
    alerter
    continuons à accepter que des structures low-cost s'installent et c'est la mort des veto urbain. Il ne restera plus que des structures low-cost (pour les pauvres)et des hôpitaux vétérinaires (pour les riches) -le veto de quartier ou la clinique du quartier aura disparu
  • 22/04/2016 à 02:07
    ninou
    alerter
    C'est malheureux d être contente de ne pas être loin de la retraite ! Mais ses structures feront vraissemblablement de la bobologie et du vaccin à la chaîne, ce qui accélérera la disparition des petites structures et des vétos solos et le travail risque d être bien différent et monotone dans ses chaînes lowcost !
  • 22/04/2016 à 06:47
    PPCQA
    alerter
    Le cabinet low-cost est toujours satellite d'une clinique , donc prix attractif pour soins de base et coup de bambou quand le client est envoyé à la clinique de rattachement.
    Ce ne sont ni plus ni moins que des cabinets rabatteurs qui font du tord au maillage existant.
    En plus les craigne aux horaires d'ouverture sont à minima.
    Poudre aux yeux pour les clients.
    Que font Ordre et syndicat?
  • 22/04/2016 à 06:48
    PPCQA
    alerter
    Je voulais dire craineaux horaires
  • 22/04/2016 à 07:55
    victor
    alerter
    Bonjour,
    C'est la logic du systéme capitaliste qui gouverne le monde. On peut pas en accepter les bienfaits quand cela nous arange et les rejetter quand cela nous dérange.
    Je suis complétement contre ce type de structure et contre la phylosophie qui l'accompagne.
    Cordialement
  • 22/04/2016 à 08:55
    IB98
    alerter
    Tristesse infinie ... Je plains les jeunes vétos qui ne feront que des consultations "formatées" . Etrange conception du métier ... mais il est vrai que je suis un dinosaure sorti de l'Ecole en 79 .
    Place à la modernité et au bizness!!
  • 22/04/2016 à 09:30
    vetojim
    alerter
    Pas de sentiments!
    Le fric c'est chic et tant mieux si le confrère du coin crève parce qu'il croyait encore à la déontologie et faisait confiance au syndicat de notre noble profession
    On nous a déjà fait le coup en rurale avec les colporteurs de médicaments d'autoroute,des fossoyeurs de la profession,pas des vétos.
    Les bêtes vont mourir sans considération...
    Bientôt des attentats!
  • 22/04/2016 à 11:44
    xaviertempez
    alerter
    ATTENTION relayer sous forme d'informations des criteres marketing publicitaires !!!! ce n'est plus du journalisme !!! c'est de la pub déguisée !!!! ces structures low cost ne le sont absolument pas !!! les tarifs qui y sont pratiqués sont au dessus de ce que nous pratiquons dans nos cliniques sur des territoires tels que la haute somme en picardie! alors pourquoi générer de l'angoisse en parlant de low cost ??? la profession vétérinaire en France est déjà low cost ; si on dégageait tant de marge que cela , vetoaccess ne prendrait pas 5% du CA en laissant le veto trimer, mais resterait proprio de la structure en salariant ses vétos ;-/
  • 22/04/2016 à 12:01
    jerome2015
    alerter
    Bjr ceux qui font du low cost genre sinder un chat pour 30 euros ont déjà ouvert la brèche alors le problème est déjà plus ancien. Ceux ci vont souffrir car leurs nombreux clients viennent chercher le tarif et peu le service. Ces vetos qui répondent pas au telephone le midi et le soir....sont tellement rassures de voir la salle d attente pleine pour faire de la médecine de gare ...et de le même temps on ns demande des obligations ordinales grandissantes....payees comment?
  • 22/04/2016 à 12:52
    jul22
    alerter
    Bon, en attendant ,je viens de recevoir un message de l'ordre pour ne pas oublier de payer ma cotisation... On peut me rappeler à quoi elle sert?
  • 22/04/2016 à 17:47
    André Nivelle, Vétérinaire
    alerter
    Pauvre profession vétérinaire... A l'école, il y a longtemps!!! on nous apprenait la rigueur , la disponibilité, la qualité du service mais pas la magouille du" marchandising". Aujourd'hui les jeunes ont une technicité et des moyens d'investigation très importants acquis après 2 années de plus qu'il y a trente ans . Avec l'esprit actuel du toujours moins chers et du plus malin pour attirer le client , on s'achemine vers un service veto nettement moins cher que le plombier fut-t-il polonais!!! quelle catastrophe pour l'éthique de la profession!! La qualité d'un confrère aujourd'hui est-elle liée à ses capacités commerciales(=mercantiles) ou à ses capacités techniques professionnelles, ses qualités humaines ,sa disponibilité son amour de sa profession???? J'ai exercé pendant 40 ans en rurale puis mixte avec passion et plaisir mais aujourd'hui cet esprit mercantile du :"ici mieux qu'en face" et moins cher est abominablement décourageant et fait honte à une profession enviée pour sa rigueur sa disponibilité. Quelle tristesse ! Quel mauvais esprit ! Où va la France où vont les professionnels responsables ???
  • 22/04/2016 à 18:23
    Vetancienne
    alerter
    Bon, malheureusement et uniquement du point de vue professionnel je suis ravie d être si vieille que je ne suis qu à quelques années de la retraite, et également aucun de mes enfants n a souhaité devenir veterinaire. Quelle honte de dévaloriser autant notre profession, notre vocation, ramenes a du "low-cost " . Notre société va S'autodétruire dans le low-cost généralisé . Quel pourcentage de la population accepterait d aller voir des toubibs low cost ? Quel avenir pour les jeunes avec les professions uberisees ? Des armées de miséreux essayant de trouver des clients aussi pauvres qu eux grâce à des plates formes internet qui les mettent en relation les uns avec les autres en dehors de tout controle de la puissance publique ?
  • 22/04/2016 à 22:15
    vetonet 40
    alerter
    Depuis que le forum est ouvert les réactions des confrères et consoeures qui se sont exprimés sont remarquablement pertinentes ;elles sont toutes empreintes d'une profonde tristesse quant à l'évolution de notre profession, témoin la joie de ceux ou celles qui s'acheminent vers la fin de leur exercice et qui sont ravis de ne pas avoir transmis le virus veto à leurs enfants ...,révélateur, non?
    Curieusement , les auteurs de notre courroux ne se manifestent pas ,sans doute trop fiers d'avoir joué un bon tour à la Profession
    l'Ordre et le Syndicat jouent les taiseux , sans doute mal à l'aise (mais très à l'aise effectivement pour réclamer les cotisations) et ayant toujours une bonne excuse pour se dédouaner de leur impuissance à s'opposer au naufrage de notre profession.

  • 23/04/2016 à 08:56
    Jean-Yves Edel, Vétérinaire
    alerter
    faut etre con pour retroceder a vtoaxxxeess 5 % ... En quel honneur?? On a passé 6-7-8 ans a bosser des tonnes de cours (dont finalement on n'utilise même pas 5% ) et on devrait en plus payer un "nouvel ordre " en pourcentage du chiffre d'affaire?? ... Cotisation ordre , medecine du travail, inspections radioprotection,electrique,fond de formation, controle technique, urssaff, csg crds ... Faut croire qu'il y en a à qui ça suffit pas de se faire plumer tous les jours!!
    Et tout ça pour avoir le droit de mettre une croix veto, un logo et une plaque....et de bosser?? Finalement l'ordre n'y avait pas pensé: pourquoi pas demander un % du CA ? Ils nous disent bien ce qu'il faut faire ou ne pas faire , comment travailler , edictent des règles , une sorte de vetoaxxxeeesss d'autrefois ... Heureusement pour eux que malgré le fait qu'on ait fait des longues études , (justement peut etre à cause de ce formatage ) l'esprit critique et le bon sens de certains de nos confrères est largement émoussé ... Allez , faites vous plumer par le low cost ! N'oubliez pas que le but de vetoaxxxeessss est de faire du fric avant tout , et de se faire du fric sur VOTRE dos , de vous pomper pour grossir et pouvoir en pomper d'autres ... Alors réagissez , ne vous laissez pas abuser par ces " mind fucker" de manipulateurs de mes kouï de merchandiser commerciaux marketteurs dont le seul objectif est de vous vendre de la merde a prix d'or ... Merde , faut pas etre sorti de sainte ecole veto pour comprendre ça!
  • 23/04/2016 à 10:34
    clinique de Formerie
    alerter
    ne perdons pas de vue que pour être rentable toute activité professionnelle doit dégager un bénéfice ! c'est une règle comptable incontournable même pour vetoaccess...
    les dentistes nous ont donné un bon exemple il y a 1 an ou 2 avec des cabinets dentaires qui proposaient le même type de service "low-cost". Après quelques mois d'activité ces cabinets ont mis la clé sous la porte...
    Vetoaccess achètera ses vaccins au même prix que les grosses structures et groupements qui obtiennent déjà des prix assez fortement remisés ! Ils seront donc un peu coincés par ce prix d'achat très proche d'une clinique à l'autre. Je crains pour vétoaccess que la rentabilité de leur structure ne soit un frein à leur développement. Il n'y a qu'à regarder d'autres activités commerciales autour de nous pour constater que les entreprises qui marchent ne sont pas celles qui bradent les prix !
    Un économiste de renom signait il y a quelques années un article intitulé : "je marge donc je suis !!" ce gars -là avait fait fortune !
  • 23/04/2016 à 14:05
    opposant institutionnel
    alerter
    Déréglementation des professions ? Sommes-nous des « prestataires de service » comme les autres ? Tout professionnel est par définition un prestataire de service, c’est le fondement même de la vie en société ; c’est un résumé un peu sommaire que de définir une profession (ici, la nôtre) par ce seul critère : vétérinaire et tour-opérateur, ce n’est pas exactement la même chose! Ces cabinets low-cost ne feront pas de tort aux grosses structures (dont ils sont d’ailleurs des succursales voire des « têtes de gondole »), mais évidemment aux moyennes et petites, alors que les clients intelligents (l’immense majorité) comprennent fort bien la répercussion tarifaire des investissements importants (bien contents de les trouver en cas de la pathologie sévère) sur les actes banals (par exemple consultation vaccinale) !
    Ce qu’il faudrait, c’est que nous nous organisions comme profession réglementée, par exemple en créant une structure qu’on pourrait appeler « Ordre des Vétérinaires » (premier nom qui me vient à l’esprit, un autre serait possible) qui veillerait, a minima, sur l’éthique professionnelle.
  • 23/04/2016 à 15:01
    André Nivelle, Vétérinaire
    alerter
    Le citoyen français moyen est tombé sur la tête et ne veut pas comprendre, qu'à force de toujours vouloir payer moins cher, il coupe la branche sur laquelle il est confortablement assis! En fait, s'il achète moins cher, cela implique que l'entreprise aura moins de revenu (je ne parle pas de bénéfice) donc ne pourra pas envisager de rémunérer davantage ses employés...qui auront donc moins de revenu... Cela est valable pour toute entreprise et pour toute prestation... Chaque chose a un juste prix au dessous duquel le producteur de la chose ne pourra survivre.
    On voit cela tous les jours dans les journaux avec la mise en liquidation d'entreprise qui , prétendant être plus maligne que son concurrent, a fait du low cost et se retrouve en faillite. Voila ce qui attend nos jeunes confrères qui veulent révolutionner la structure de la profession.
    Ils feraient mieux de travailler quelques heures de plus toutes les semaines, plutôt que de partir en week end prolongé et de ne plus assurer des gardes dignes de ce nom!!! La profession est en train de perdre toute sa dignité de profession libérale responsable. signé : un vieux véto ringard !!!
  • 23/04/2016 à 20:02
    jacques coq
    alerter
    c'est triste.
    c'est une uberisation prévisible de notre profession, comme beaucoup d'autres qui se pensaient protégées, cf les toubibs, le avocats etc, nul n'est à l'abri, même les créateurs, les artistes peuvent être concurrencées par les diaboliques machines.
    quoique, pour la 5è, la Joconde, la Recherche ou la Ronde de nuit, il y a (encore) de la marge. et encore… maintenant des ordi vous pondent des romans très crédibles pour trois euros six cents. si si.
    le libertarisme retrouve des couleurs, il est à nouveau en marche et maintenant rien ne l'arrêtera, demandez donc à Macron, il kiffe !
    et c'est ce type de dirigeant qui nous attend…
    faut dire que le consommateur, c'est à dire vous, moi, nous cherchons frénétiquement le prix le plus bas, que ce soit pour un produit ou un service.
    et in fine tout le monde se tire une balle dans le pied.
    notre salut de véto réside en notre disponibilité, notre volonté d'assurer les urgences, au moins en semaine (envt80, j'exerce solo en canine + 5% rurale, et suis d'astreinte du lundi matin au samedi midi), la qualité de la relation humaine qui nous lie à nos clients, notre professionnalisme, notre dévouement (ce n'est pas un gros mot). et ça, ça a un prix, faut pas en avoir honte.
    alors, le dispensaire déguisé qui envoie vers la grosse structure, ça ne m'impressionne pas, ça m'attriste pour les consoeurs et confrères qui ont préféré ou qui n'ont trouvé que ce mode d'exercice.
    ils et elles vont engraisser le franchiseur. la franchise, c'est un super truc. pour le franchiseur. c'est pas du Ponzi, non, mais ce n'en est pas très loin.
  • 24/04/2016 à 06:49
    Brigitte Paisnel, Vétérinaire
    alerter
    Merci la France pour ton concours d'entrée aux Ecoles élitistes, quand on voit ce qu'on fait des vétos ensuite sur le marché, c'est à pleurer...Aucune reconnaissance , mais que fait notre ordre, que fait le syndicat? 39 euros identification et passeport chez veto access, on croit rêver, que va t il rester quand tout sera sur internet, les aliments, les médicaments? Mr Leclerc va t il encore frapper et rembourser la différence à celui qui a payé sa castration plus cher que chez lui? ...triste société de consommation..
  • 24/04/2016 à 09:24
    vetonet 40
    alerter
    Jute une précision pour préciser que le "low cost" est une pratique commerciale destinée à s'attirer une clientèle de plus en plus pauvre sous prétexte de s'adapter au marché et donc de rendre service à la majorité des consommateurs : il s'agit bien de brader notre diplôme ; si vous ne suivez pas le mouvement ,vous passerez pour un voleur ou une voleuse et quand bien même , vous le resterez toujours car il faut communiquer très fort sur sa prostitution !.
    .la mettre en vitrine..;
    Sachez que certains confrères ruraux ont donné le "la" depuis longtemps faisant des vêlages à prix cassés, des césariennes à trois francs dix sous ,avec , au bout de dix ...la onzième gratuite !
    sauf que cela est moins visible et n'a pas fait sursauter la profession !
    Nos instances professionnelles ,après moult réunions , n'ont rien trouvé de mieux que de parler d'un nouveau maillage vétérinaire salutaire pour notre profession..;
    Tirer les prix vers le bas finira certes par fragiliser ces structures low cost mais ,en attendant, il va falloir accepter de s'appauvrir soi-même ..;;et donc ironie du sort, consommer low cost ! ,ce que vous faites déjà ., car vous n'avez pas la chance comme vos confrères médecins d'être soutenus par la Sécu.

    .














    faire de la formation d'assistante vétéeinaire ,siéger dans des instances professionnelles et dire ce que l'ona ttend d'eux
  • 25/04/2016 à 20:20
    choucroute29
    alerter
    on leur souhaite la réussite des dentistes lowcost!
  • 26/04/2016 à 17:37
    Isai
    alerter
    Le probleme c est qu ils ont tellement dévalorisé tous les metiers que voilà, c est la fin des haricots.
    C est augmenter les salaires et valoriser qu il faudrait et pas qu' en matière animal
    Dans tous les domaines !
    A force à force, tout est et va de travers.

  • 07/05/2016 à 23:31
    Vica
    alerter
    Et que penser de MR Jean-Francois Stein qui a proposé ses services de coaching via des labos dans nos structures vétérinaires, pour mieux nous étudier et finalement mieux nous trahir !!!!
  • 12/03/2017 à 12:58
    Irwanalban
    alerter
    Bonjour,

    Certains d'entre vous sont peut-être de bons vétérinaires mais ils ont oublié d'apprendre à écrire sans faute à l'école.

    Navrant !
  • 15/04/2017 à 17:34
    Laubacher
    alerter
    Bjr,
    Je suis depuis un mois donc en concurrence dans ma bonne ville de G avec une telle structure qui, renseignements pris,... n'est moins chère que sur les vaccins et encore on ne sait pas quelles sont les valences vaccinales proposées.... à 35 €....
    La gérante est une roumaine diplômée roumaine mais qui dit être diplômée de de l' ENVLyon....et qui n'a pas oublié de se créer un réseau quand elle bossait (2 ans) dans la structure qui l'a fait venir dans notre ville et qui lui a montré comment mettre en application la vieille consigne:
    "Pousse toi de la que je m'y mette ! ..."
    Et, comme d'habitude. ..l'élève est devenue meilleure que le maître (le veto de la structure concurrente qui l'employait ) qui, lui, est beaucoup plus jeune que moi et qui risque de s'en mordre les doigts puisque, et c'est bien connu, le nomadisme des clients attirés par les prix est une spirale sans fin...... jusqu'à l' IVG (pour Indemnité Volontairement Gratuite! ) qui sonnera alors la fin de la profession ....mais moi je serai en retraite. ....
    Et puis ....comment ces jeunes vont pouvoir payer nos retraites puis les leurs.. ?
    J'ai déposé une plainte à l'Ordre pour ce diplôme faussement attribué comme de l'ENVL et qui est en fait roumain (mais non avoué...) et sur la publicité déloyale affichée sur la devanture de la structure qui dit "consultation à 25 €" puis "vaccination Cn 35 €" , "Vaccination Ct 35 €" , "vaccination Lp 35 €" sans aucune précision sur les valences contenues dans la seringue .....
    Ma plainte date du 01 avril ..., depuis un article de presse électronique d'information de la ville de G sur cette dame et sa structure low cost ........ a disparu de ce journal electronique..... et mon petit doigt me dit que je vais attendre longtemps une réponse de notre Ordre régional. ...
    Par ailleurs et avant d'être sûr que la dame en question n'avait qu'un diplôme roumain j'ai envoyé un courrier à l'administration de l' ENVL demandant si cette personne était bien diplômée de l' ENVL comme elle l'affirmait dans la presse, .....courrier demeuré bien sûr sans réponse....ce qui en dit long sur la complicité ou la connivence ou pour le moins la passivité des services de l'Etat.
    Inutile de vous dire que le responsable de l'Ordre regional m'a joué de son couplet violoneux sur l'Europe et la fameuse directive service pour m'annoncer l'échec previsible de ma requête. ..
    Ceci étant et parrallelement il se trouve que la semaine passée j'étais avec un confrère allemand qui m'a appris qu'en Allemagne il existe un article du code de déontologie des vétos allemands qui interdit le sous tarif et qui donne des prix planchers en dessous desquels il est interdit de descendre....
    Les vétos allemands gardent jalousement cet article dans leurs code de D. alors que l'Europe ou la Directive Services fait pression pour que cet article disparaisse...
    Cela montre encore une fois avez quel zèle nos instances appliquent ce que d'autres pays, réputés aux troupes plus obéissantes...., rejettent de toute force.. .
    À croire que nos instances ne commenceront à réagir que quand l'un des leur sera devant ces installations sauvages qui désorganisent, et pour longtemps la profession, en même temps qu'elles font passer tous les vétos dits
    "Normaux" ou
    "dans les clous" ou tout simplement "déontologiques"...
    comme vous et moi, pour d'ignobles voleurs !.....
Et, comme d'habitude. ..l'élève est devenue meilleure que le maître (le veto de la structure concurrente qui l'employait ) qui, lui, est beaucoup plus jeune que moi et qui risque de s'en mordre les doigts puisque, et c'est bien connu, le nomadisme des clients attirés par les prix est une spirale sans fin...... jusqu'à l' IVG (pour Indemnité Volontairement Gratuite! ) qui sonnera alors la fin de la profession ....mais moi je serai en retraite. ....
Et puis ....comment ces jeunes vont pouvoir payer nos retraites puis les leurs.. ?
J'ai déposé une plainte à l'Ordre pour ce diplôme faussement attribué comme de l'ENVL et qui est en fait roumain (mais non avoué...) et sur la publicité déloyale affichée sur la devanture de la structure qui dit "consultation à 25 €" puis "vaccination Cn 35 €" , "Vaccination Ct 35 €" , "vaccination Lp 35 €" sans aucune précision sur les valences contenues dans la seringue .....
Ma plainte date du 01 avril ..., depuis un article de presse électronique d'information de la ville de G sur cette dame et sa structure low cost ........ a disparu de ce journal electronique..... et mon petit doigt me dit que je vais attendre longtemps une réponse de notre Ordre régional. ...
Par ailleurs et avant d'être sûr que la dame en question n'avait qu'un diplôme roumain j'ai envoyé un courrier à l'administration de l' ENVL demandant si cette personne était bien diplômée de l' ENVL comme elle l'affirmait dans la presse, .....courrier demeuré bien sûr sans réponse....ce qui en dit long sur la complicité ou la connivence ou pour le moins la passivité des services de l'Etat.
Inutile de vous dire que le responsable de l'Ordre regional m'a joué de son couplet violoneux sur l'Europe et la fameuse directive service pour m'annoncer l'échec previsible de ma requête. ..
Ceci étant et parrallelement il se trouve que la semaine passée j'étais avec un confrère allemand qui m'a appris qu'en Allemagne il existe un article du code de déontologie des vétos allemands qui interdit le sous tarif et qui donne des prix planchers en dessous desquels il est interdit de descendre....
Les vétos allemands gardent jalousement cet article dans leurs code de D. alors que l'Europe ou la Directive Services fait pression pour que cet article disparaisse...
Cela montre encore une fois avez quel zèle nos instances appliquent ce que d'autres pays, réputés aux troupes plus obéissantes...., rejettent de toute force.. .
À croire que nos instances ne commenceront à réagir que quand l'un des leur sera devant ces installations sauvages qui désorganisent, et pour longtemps la profession, en même temps qu'elles font passer tous les vétos dits
"Normaux" ou
"dans les clous" ou tout simplement "déontologiques"...
comme vous et moi, pour d'ignobles voleurs !.....">

Réagir à l'actualité

Pseudo :

 
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.

Formations e-Learning

Nouveau : Découvrez le premier module
e-Learning du PointVétérinaire.fr sur le thème « L’Épanchement thoracique dans tous ses états »

En savoir plus
Publicité

L'infographie du mois

Boutique

Aussi bien destiné au vétérinaire, qu’à l’étudiant ou au personnel soignant, cet ouvrage vous apportera toutes les bases nécessaires à la consultation des NAC. Richement illustré de plus de 350 photos, doté de compléments internet vous permettant de télécharger des fiches d’examen et des fiches synthétiques par espèces, ce livre est indispensable pour débuter et progresser en médecine et chirurgie des NAC.
Découvrir la boutique du Point Vétérinaire

Agenda des formations

Retrouvez les différentes formations, évènements, congrès qui seront organisés dans les mois à venir. Vous pouvez cibler votre recherche par date, domaine d'activité, ou situation géographique.

Calendrier des formations pour les vétérinaires et auxiliaires vétérinaires

En savoir plus

Newsletters


Ne manquez rien de l'actualité et de la formation vétérinaires.

S’inscrire aux Lettres vétérinaires
S’inscrire à La Lettre de l'ASV

Publicité