La LFPC s’inquiète de la recrudescence des cas de maltraitance

Marine Neveux | 14.04.2016 à 14:18:30 |
poney, maltraitance
© LFPC

L’assemblée générale de la Ligue française pour la protection du cheval s’est tenue le 19 mars.

Constat est fait malheureusement, pour l’année écoulée, que la gestion des dossiers de maltraitance exercée sur les équidés s’est intensifiée. Autre tendance croissante mise en évidence par la Ligue française pour la protection du cheval (LFPC), lors de son assemblée générale à l’École nationale vétérinaire d’Alfort, le 19 mars : « Nous sommes également confrontés à une multitude de demandes de la part de particuliers pour assumer la continuité de l’entretien de leurs chevaux », a indiqué Richard Corde, président de la LFPC.

Retrouvez l'intégralité de cet article en pages 30 et 31 de La Semaine Vétérinaire du 15 avril 2016.

Marine Neveux
3 commentaires
avatar
HIPPOPHAGIE le 14-04-2016 à 21:02:05
LUTTE NATIONALE ET EUROPEENNE CONTRE L'HIPPOPHAGIE.
NON ! UN CHEVAL CA NE SE MANGE PAS !
Obtenez un autocollant gratuit en écrivant à :
AEC
Résidence La Pléiade
98, rue de Canteleu
59000 LILLE
Joindre une enveloppe timbrée pour le retour du courrier.
Faites passer le message à vos amis.
Amitiés.
AEC.



avatar
lancelot 44 le 14-04-2016 à 21:15:07
Non Non et Non ! La defense du bien etre animal n'a rien a voir avec le militantisme anti hippophagie. Ras le bol des amalgames et des gens qu profitent d'un sujet de societe pour promouvoir leur secte wegan! OUI, on peut manger du cheval ou d'autre animaux d'elevage d'ailleurs, etre chasseur, tuer ses poulets et etre en faveur de la defense des droits de l'animal! N'envoyez rien a AEC et aux autres sectes du genre mais soutenez plutot la LFPC.
avatar
Guillaume Collignon, Vétérinaire le 17-04-2016 à 22:58:08
Rendons au passage hommage à la LFPC qui, sous la présidence de Richard et de ses prédécesseurs, sait gérer avec brio des dossiers difficiles, urgents... et certainement avec des moyens plus que limités !
Réagir à cette actualité
Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation de Le Point Vétérinaire.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK